Site de l'USPPM

banniereusppmrevue.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2019 portés à notre  connaissance: 

 Déjà 83   blessés et 6 morts en 2019

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 2017, 68 blessés en 2018

Martigues (13) : ivre il frappe des policiers municipaux et finit en garde à vue.

Lundi après-midi vers 17h, les policiers municipaux de Martigues repèrent un homme torse nu qui déambule sur le quai général Leclerc.

Au moment de son contrôle, celui-ci se saisit d'un bâton et frappe violemment les forces de l'ordre.

3 policiers municipaux ont été légèrement blessés, un autre plus sérieusement avec un arrêt de travail de 10 jours à la clé.

En garde à vue pour violence, cette personne sans domicile fixe refusé hier de sortir de sa cellule dans le commissariat de Martigues comme de répondre aux policiers.

Il sera déféré ce mercredi matin au parquet en comparution immédiate.

Lire l'article sur maritima.info

 

Le 12 mai 2019

De sources syndicales nous apprenons le suicide d'un Collègue Policier Municipal sur la Commune

d'Orange (84)


Cinq collègues qui se donnent la mort, il y a lieu de s’inquiéter !
Les adhérents et les membres du bureau national de l’USPPM
présentent leurs plus sincères condoléances à
la famille et
aux proches, RIP
.

Saintes : six agents de plus dans la Police Municipale

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

3528251454_398b09f28a_b.jpegDans un journal local nous apprenons que la mairie de Saintes devrait embaucher six agents de police municipale supplémentaires, en précisant qu'ils ne seront pas armés alors qu'il est évoqué les "mauvais chiffres de la délinquance".

Les administrés insistent sur le fait que Saintes n'est pas Chicago mais dès qu'un événement grave fera la une des journaux nationaux, il seront les premiers à critiquer les décisions du maire en matière de sécurité.

Cela démontre clairement qu'il ne s'agit pas de pragmatisme mais bien  d'électoralisme, il ne faut pas contrarier les administrés, quitte à prendre des décisions illogiques, la délinquance augmente, on augmente les effectifs mais on ne leur donne pas les moyens suffisants d'exercer leurs missions de sécurité publique.

Il serait même question de créer une brigade équestre, ce qui ressemblerait plus à un projet basé sur un phénomène de mode qu'à une priorité : plein feu sur les policiers municipaux et leurs chevaux, la police de proximité par excellence, dira t-on,  le maire "met le paquet" ...

Mais qu'adviendra t-il de ces nouvelles recrues face à une délinquance imprévisible et soudaine, car la violence ne s’arrête pas aux portes d'une ville ?

Existe t-il une ville en France où des drames ne risquent pas d'avoir lieux ?

Nul besoin de comparer car certaines bourgades "tranquilles" ont été le théâtre de véritables tragédies.

Les policiers municipaux doivent avoir les moyens d'assurer la sécurité des administrés et la leur !

(Sources : SUD OUEST.fr)

 

Newsletter

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.