Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2018 portés à notre  connaissance: 

31 blessés en 2018

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 2017

 

GIVET : un policier municipal renversé

Ce vendredi vers midi un policier municipal a été renversé par un automobiliste sur les quais de Givet. Blessé, l’agent a été transporté conscient au centre hospitalier de Dinant. D’après les premières constatations, il s’agirait d’un acte involontaire. Le policier régulait la circulation à proximité du pont des Américains, comme c’est le cas à chaque jour de marché, lorsqu’un automobiliste a tourné à gauche pour regagner le centre-ville et l’a percuté. D’après des témoins, le conducteur, un homme âgé, ne s’est pas rendu compte de l’accident qu’il avait causé. Identifié, il sera entendu cet après-midi par les gendarmes qui mènent une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Lire la suite sur lunion.fr

Saint-Christol-lès-Alès: deux policiers municipaux blessés

Ce week-end aura été particulièrement mouvementé pour des policiers municipaux de l’Hérault et du Gard.
Métropolitain a révélé ici, ce matin, qu’un conducteur en état d’ivresse, accompagné d’un passager, avait foncé sur des policiers municipaux cette nuit, lors d’un contrôle routier à Agde. Le chauffard et son complice, alcoolisés, ont été placés en garde à vue.
On apprend qu’en cette nuit de samedi à dimanche, deux policiers municipaux ont été volontairement renversés par un conducteur fortement alcoolisé, lors d’un contrôle routier installé dans la traversée de la commune de Saint-Christol-lès-Alès, à la périphérie ouest d’Alès. Fort heureusement, les agents municipaux sont légèrement blessés.
Grâce à une diffusion générale des services de la police nationale de la direction départementale de la Sécurité publique du Gard -DDSP 30- et du groupement de gendarmerie du Gard, le chauffard a été intercepté au volant du véhicule, une heure plus tard.
Au moment de son arrestation, il se trouvait en état d’ivresse. Il a été placé en garde à vue au commissariat de police d’Alès.

Lire la suite sur e-metropolitain.fr

Libre administration

Note utilisateur:  / 0

 

mini-livre-constitution-francaise-1958.jpgDans un journal à grand tirage nous pouvons lire qu'une élue utiliserait des agents de police municipale à des fins politiques, en effet, certains agents se seraient vus proposer d'adhérer à un parti politique et distribuer des tracts en civil pour pouvoir bénéficier d'une promotion...

Est-ce réellement un "scoop", combien d'élus de droite comme de gauche utilisent leurs agents à des fins politiques et combien de ces agents acceptent car l'évolution de carrière dépend uniquement de la volonté de l'élu employeur, selon le principe de la libre administration des collectivités territoriales si cher au gouvernement, car c'est bien grâce à ce fameux principe que les gouvernements successifs ont botté en touche les revendications de policiers municipaux en matière de sécurité et en matière salariale !

Aujourd'hui donc, on s'insurge  mais lorsqu'on sait qu'un policier municipal en fin de carrière touchera une retraite de misère, le dilemme est cornélien ...

Ce procédé est injuste certes, il est aussi en désaccord avec le code de déontologie de la police municipale mais combien d'agents exécutent des missions indues car lorsqu'ils les refusent, ils sont invités à quitter la commune ?

Depuis des années l'USPPM dénonce ces dérives, comme elle dénonce aussi "les petits arrangements entre amis"...

il a donc fallu qu'une chaîne de télévision en fasse un sujet pour que les réactions fusent.

Il est bon de préciser également qu'un grand nombre de policiers municipaux sont intègres et professionnels et certains progressent aussi grâce à leurs compétences.

Il s'agit donc, dans la majorité des cas, d'une question de choix et de mentalité.

 

Policiers municipaux blessés

Note utilisateur:  / 0

13998_979_659032_Police-municipale.jpgA ce jour le nombre de policiers municipaux blessés en service a dépassé celui de l'an dernier, en effet, il a été porté à notre connaissance que 70 agents avaient été blessés en service depuis le début de l'année.

 Des missions que certains qualifient de non dangereuses, des missions banales où les agents ne risquent pas de voir leur intégrité physique menacée, c'est du moins l'argument qu'ils utilisent pour refuser que ces  femmes et ces hommes soient dotés de moyens de protection et de défense, pour résumer,  certains policiers municipaux ne peuvent pas assurer la sécurité d'autrui, ni même la leur puisqu'ils ne disposent pas de moyens adaptés.

Ce droit à la sécurité ne semble donc pas s'appliquer à ces mères et pères de famille ou  à ces jeunes gens qui ont choisi d'assurer le "bien vivre" des français au niveau local, tout simplement parce que certains élus parfois même certains représentants de l'Etat en ont décidé ainsi par pure idéologie politique ou conviction personnelle.

 L'environnement professionnel des policiers municipaux a changé depuis quelques années, leurs missions se sont diversifiées, les gouvernement successifs les ont définis comme les membres de la 3e force de sécurité, ils PEUVENT être dotés de moyens mais ne DOIVENT pas, dans ce même ordre d'idée ils PEUVENT  risquer leur vie mais de DOIVENT pas avoir les moyens de la préserver ?...

 Des policiers municipaux sont blessés en service, certains ne se sont pas relevés, des familles ont été endeuillées et encore un trop grand nombre d'édiles sont toujours hostiles à ce qu'ils exercent leurs missions en sécurité.

 Quatorze ans après l'an deux mille, un droit fondamental, le droit à la sécurité de ceux qui sont censés l'assurer, n'est pas appliqué, combien d'années et de victimes devra t-on encore attendre ?

Les faits de violences sont quasi-quotidiens, les membres des forces de l'ordre ne sont plus respectés, ils sont même, de nos jours, devenus les cibles privilégiées d'une délinquance en constante progression .

 Il est pourtant si simple de doter tous les policiers municipaux de moyens en adéquation avec leurs missions et préserver ainsi l'intégrité physique de chacun ...

 

 

Sous-catégories

Newsletter

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.