Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2018 portés à notre  connaissance: 

31 blessés en 2018

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 2017

 

GIVET : un policier municipal renversé

Ce vendredi vers midi un policier municipal a été renversé par un automobiliste sur les quais de Givet. Blessé, l’agent a été transporté conscient au centre hospitalier de Dinant. D’après les premières constatations, il s’agirait d’un acte involontaire. Le policier régulait la circulation à proximité du pont des Américains, comme c’est le cas à chaque jour de marché, lorsqu’un automobiliste a tourné à gauche pour regagner le centre-ville et l’a percuté. D’après des témoins, le conducteur, un homme âgé, ne s’est pas rendu compte de l’accident qu’il avait causé. Identifié, il sera entendu cet après-midi par les gendarmes qui mènent une enquête pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Lire la suite sur lunion.fr

Saint-Christol-lès-Alès: deux policiers municipaux blessés

Ce week-end aura été particulièrement mouvementé pour des policiers municipaux de l’Hérault et du Gard.
Métropolitain a révélé ici, ce matin, qu’un conducteur en état d’ivresse, accompagné d’un passager, avait foncé sur des policiers municipaux cette nuit, lors d’un contrôle routier à Agde. Le chauffard et son complice, alcoolisés, ont été placés en garde à vue.
On apprend qu’en cette nuit de samedi à dimanche, deux policiers municipaux ont été volontairement renversés par un conducteur fortement alcoolisé, lors d’un contrôle routier installé dans la traversée de la commune de Saint-Christol-lès-Alès, à la périphérie ouest d’Alès. Fort heureusement, les agents municipaux sont légèrement blessés.
Grâce à une diffusion générale des services de la police nationale de la direction départementale de la Sécurité publique du Gard -DDSP 30- et du groupement de gendarmerie du Gard, le chauffard a été intercepté au volant du véhicule, une heure plus tard.
Au moment de son arrestation, il se trouvait en état d’ivresse. Il a été placé en garde à vue au commissariat de police d’Alès.

Lire la suite sur e-metropolitain.fr

Décès du collègue de Cavalaire

Note utilisateur:  / 0

Ruban noirNous venons d'apprendre la triste nouvelle du dėcès de notre collègue de Cavalaire, qui avait ėtė sėrieusement blessė hier lors d'une intervention sur un diffėrend familial.

Avant tout, le bureau national et les adhėrents de l'USPPM tiennent à prėsenter leurs sincères condolėances à la famille de notre collègue, victime du devoir.

Nous avons aussi une pensėe ėmue pour la commune de Cavalaire qui vient de perdre un de ses fonctionnaires de police municipale.
Toutes les consėquences de cette tragėdie devront etre analysėes ultėrieurement mais aujourd'hui l'heure est au recueillement.

Le bureau national de l'USPPM.

Les maires et les PIE

Note utilisateur:  / 0

Lot-et-Garonne.gifLes maires ont parfois de drôles de façons de concevoir la sécurité, en effet, nombre d'entre eux décident de doter les policiers municipaux de pistolets à impulsions électriques, mais pas d'arme à feu, c'est le cas dans le département du Lot et Garonne :  dans un journal local nous pouvons lire que dans les communes de Marmande et Tonneins, les policiers municipaux allaient être équipés de Pistolets à Impulsions Électriques plus connus sous le nom de : "Tazer ".

Les  "Tazers" sont des armes intermédiaires mais  ne peuvent remplacer les armes à feu, elles ne sont pas toujours une réponse appropriée face aux  armes dont peuvent se servir les délinquants et les terroristes de nos jours.

Pour un agent qui ne dispose que d'un "tazer", les chances de pouvoir assurer la sécurité d'autrui et la sienne risquent fortement d'être compromises et lorsque Monsieur le maire de Tonneins, Dante Rinaudo déclare que ces armes seront exclusivement portées la nuit mais en aucun cas la journée, nous pouvons nous poser la question de savoir si nos victimes du devoir ont été abattues lâchement de nuit uniquement...

Souhaitons que rien de fâcheux ne se produise la journée, dans ces communes où les policiers municipaux n'ont pas tous les moyens d'assurer pleinement leurs missions.

Autres lieux mais même constat, dans le département de la Seine Maritime, certains  policiers municipaux havrais devront attendre la nuit pour pouvoir utiliser un PIE afin d'assurer la sécurité d'autrui et la leur.

Ces décisions sont insuffisantes et même si  nous ne le souhaitons pas, dans le moyens terme, il est fort probable que certains événements nous donnent encore une fois raison...

Sous-catégories

Newsletter

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.