Site de l'USPPM

banniereusppmrevue.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2019 portés à notre  connaissance: 

 Déjà    33  blessés  en 2020

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 201768 blessés en 2018. 2019 :130 blessés, 10 morts

BEAUCAIRE Violences sur la police municipale, une femme incarcérée

La passagère d'un véhicule qui circulait dans la nuit de dimanche à lundi vers 4h, a été placée en garde à vue, puis incarcérée ce lundi en soirée après son passage au parquet de Nîmes. Elle sera jugée demain pour menaces, outrages et violences sur des policiers municipaux de Beaucaire.

Son compagnon de virée était alcoolisé et n'avait plus aucun point sur son permis, il a été obligé de stopper son véhicule face à une patrouille de la police municipale de Beaucaire. L'homme a été placé en garde à vue et a été libéré depuis. Il sera jugé ultérieurement par le tribunal correctionnel de Nîmes pour cette conduite en état d'ivresse. Par contre madame, âgé de 42 ans, qui n'a pas hésité à frapper à coups de pied et poing les fonctionnaires, a été placée en détention provisoire en attendant sa comparution immédiate de mardi 7 avril.

https://www.objectifgard.com/2020/04/06/beaucaire-violences-sur-la-police-municipale-une-femme-incarceree/?fbclid=IwAR1XMGggy2LdiqoDCi9QacCpLy5Bw-aWfBok-N-zotyEfVP3IOYkAsBEX_E

 

Question écrite n° 23975 du 13/07/2006

User Rating:  / 1
PoorBest 

Texte de la question:

M. André Vézinhet interpelle M. le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, sur la formation des chefs de police municipale. Il lui indique avoir été saisi par le président national de l'Union syndicale professionnelle des policiers municipaux sur la question très précise de l'obligation de formation des brigadiers-chefs principaux de police municipale nommés au grade de chefs de police municipale, qui doit intervenir dans les six mois suivant leur nomination. En effet, l'USPPM a constaté qu'un très grand nombre des chefs de police n'ont pas, pour des raisons très diverses relevant du manque de moyens du CNFPT, du fait des intéressés eux-mêmes peu enclins à suivre la formation, ou encore du fait des élus, rempli cette obligation prévue par les textes. Il transmet au ministre la demande de l'USPPM, qu'il communique à la représentation nationale le nombre d'agents de la filière police municipale qui n'ont pas satisfait à cette obligation au-delà des six mois suivant leur nomination dans ce grade et qu'il indique quelles mesures il compte prendre pour remédier à cet état de chose, la formation des policiers municipaux étant garante de la qualité des services rendus à la population.

Newsletter

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.