Site de l'USPPM

banniereusppmrevue.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2020 portés à notre  connaissance: 

 Déjà    39  blessés  en 2020

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 201768 blessés en 2018. 2019 :130 blessés, 10 morts

Le 28 mai 2020

 Seine-Saint-Denis : après des échauffourées, un policier retrouve une balle dans son gilet de protection Un policier municipal de Noisy-le-Sec a retrouvé une ogive dans son gilet pare-balles à la suite d’affrontements avec des jeunes du quartier de Béthisy, mercredi soir.

De sérieuses échauffourées ont éclaté mercredi soir à Noisy-le-Sec. Dans le quartier de Béthisy, « l'un des plus durs de la ville » selon le maire (UDI) Laurent Rivoire, une cinquantaine de personnes se sont attaquées à la police municipale, qui était venue pour faire cesser des jets de pétards et disperser les trop nombreux habitants présents sur les lieux.

La tension est montée crescendo. Les effectifs municipaux débordés ont dû faire appel à des renforts de la police nationale. Une trentaine de fonctionnaires étaient sur place au plus fort des violences. Les policiers ont continué à essuyer des jets de projectiles et des tirs de mortiers. Ils ont riposté par les tirs de grenades lacrymogènes.

Quatre gardes à vue

Puis tous se sont repliés et quatre suspects ont été interpellés et placés en garde à vue. Lors des arrestations, un policier municipal âgé d'une trentaine d'années a chuté et s'est légèrement blessé à la jambe.

Avant de prendre le chemin de l'hôpital Jean-Verdier, à Bondy, il a fait un détour par le poste de police pour retirer son gilet pare-balles. C'est alors qu'il s'est aperçu qu'un projectile s'était fiché dans la partie ventrale de son équipement.

«Son gilet pare-balles lui a très certainement sauvé la vie»

Une expertise est en cours et déterminera qui est l'auteur du tir. L'un de ses collègues policiers ? L'un des émeutiers ?

Un policier qui a pu voir une photo du projectile indique : « L'aspect de la cartouche ne ressemble pas à celles que nous utilisons. Il s'agit bien d'une vraie ogive, et pas du plomb de fusil de chasse ». « Son gilet pare-balles lui a très certainement sauvé la vie », ajoute un fonctionnaire de police.

Police municipale armée

Le maire s'est rendu au poste : « J'y ai passé une partie de la nuit. Psychologiquement c'est dur. Le policier blessé a réalisé en revenant de l'hôpital ce qui s'était passé », témoigne Laurent Rivoire.

A Noisy-le-Sec, la police municipale comprend une trentaine d'agents armés (agents de surveillance de la voie publique compris). C'est l'une des priorités du maire qui veut la faire monter encore en puissance : « J'espère que les opposants politiques vont apporter un message de soutien à la police municipale et l'encourager à continuer l'action, car nous avons eu de bons résultats en termes de baisse de la délinquance. »

 

 http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/noisy-le-sec-apres-des-echauffourees-un-policier-retrouve-une-balle-dans-son-gilet-de-protection-28-05-2020-8325315.php

FRANC SUCCES DE LA MANIFESTATION DES POLICIERS MUNICIPAUX DE LEVALLOIS - PERRET

User Rating:  / 0
PoorBest 

logo usppm officiel

    COMMUNIQUElogosnpm

 

 

 

 

 C’est un peu plus de 60% de l’effectif de la police municipale (66 agents) de Levallois-Perret qui était en grève et qui est venu manifester sa colère sous les fenêtres du Député maire Patrick BALKANY.

Selon nos « sources internes», la direction du service évaluait les agents grévistes à 2 ou 3 tout au plus  !!.

Une toute petite erreur d’appréciation………..qui ne fait que confirmer s’il en était encore besoin, le profond malaise qui règne au sein de la police municipale de Levallois-Perret.

Le SNPM-FO et l’USPPM renouvelle sa demande auprès du Député maire d’ouverture immédiate de négociations. A l’issue de la manifestation, les organisations syndicales ont été reçues en préfecture afin d’informer le Préfet de certains dysfonctionnements au sein du service de police municipale.

C’est ensuite le Procureur de la République de Nanterre qui a reçu le SNPM-FO et l’USPPM. Les syndicats lui ont transmis des informations sur la commission d’actes qui seraient susceptibles de constituer des d’infractions pénales. L’attention du Procureur a été attirée sur d’éventuelles pressions qui pourraient être exercées sur les agents. Par conséquent, les syndicats ont sollicité que soient envisagées des mesures conservatoires.

Le SNPM-FO et l’USPPM témoignent de la confiance qu’ils accordent au Procureur et au Préfet pour les suites qu’ils comptent donner à cette affaire.

Si les syndicats se disent satisfaits de cette journée d’action, la vigilance reste de mise et la détermination est intacte.

Nous remercions tous les participants, notamment la Ligue des Droits de l’Homme, (présente auprès des manifestants) pour son soutien.

 

Le Bureau National du SNPM-FO      Le Bureau National de l'USPPM

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.">Le Bureau National du SNPM-FO

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.">This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

contact presse 06 99 63 11 12 –

07 60 25 11 12

Le Bureau National de l'USPPM


This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

06 22 12 16 79 –

06 92 93 62 08

 

 Télécharger le Communiqué en pdf

                                                                           

Newsletter

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.