Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2019 portés à notre  connaissance: 

 Déjà   110  blessés et 8 morts en 2019

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 201768 blessés en 2018

Avignon : 3 policiers municipaux blessés après l’interpellation d’un chauffard

En passant dans la Grande-Rue, un homme était à terre. Il était maintenu au sol par plusieurs autres personnes. Il ne s’agissait pas d’une scène de cette parade théâtrale comme certains ont pu le croire mais bel et bien d’un banal fait-divers.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi dernier. Ce soir-là un homme de 25 ans, un Marocain disposant d’un titre de séjour espagnol circule à bord d’une voiture à contresens dans les rues d’Avignon.

Un équipage de la Police Municipale prend en chasse le chauffard mais ce dernier ne s’arrête pas, il grille plusieurs feux rouges.

Plus loin, les policiers parviennent à interpeller l’individu mais l’intervention sera musclée. Trois policiers municipaux seront blessés. Deux se verront prescrire 1 jour d’ITT, le troisième souffre d’une fracture d’un orteil qui lui vaut 10 jours d’ITT.

Dans l’intervention le conducteur du véhicule a également été blessé. Il a une plaie au crâne et des ecchymoses. Il a 3 jours d’ITT.

L’homme a été présenté ce lundi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d’Avignon. Il reconnaît avoir conduit sans permis de conduire. Il sera condamné uniquement pour les actes de délinquance routière à 12 mois de prison avec sursis selon Le Dauphiné.

https://actupenit.com/2019/10/01/avignon-3-policiers-municipaux-blesses-apres-linterpellation-dun-chauffard/?fbclid=IwAR0x-wbMOmiIvHSKehtZ-NfZz4eZNePoACku5WU9iivLxBu_Q0fJSiWLxfM

 

 

  Décès inexpliqué d'un policier municipal d'Orléans

Le parquet d'Orléans a chargé les enquêteurs de la police judiciaire d'éclaircir les circonstances du décès d'un agent de la ville et de sa défenestration survenue vendredi. Y a-t-il un lien, entre l’homme retrouvé mort au bas d’un immeuble vendredi après-midi, avenue de Trévise, à Orléans, et le communiqué relatif au décès d’un agent de la police municipale, adressé par la ville d’Orléans quelques heures plus tard ? Il s’agit bien de la même personne indique le parquet d’Orléans, qui confirme aussi l’ouverture d’une enquête.

« Zones d’ombre »

L’agent n’était pas en tenue et « pas en fonction....

Lire la suite de l'article sur larep.fr

Une meilleure retraite !!!

User Rating:  / 0
PoorBest 

UNION SYNDICALE PROFESSIONNELLE

DES POLICIERS MUNICIPAUX

------U.S.P.P.M.------

UNE MEILLEURE RETRAITE POUR LES POLICIERS MUNICIPAUX !!!

«  A l’heure où Monsieur CASTANER aurai évoqué et soutenu devant le Haut Conseil une possible meilleure retraite pour les policiers municipaux, nous ne pouvons que faire le constat que les disparités relevées par Monsieur Marc BECAM en 1982 dans le projet de loi n° 167 entre les policiers nationaux et policiers municipaux au terme de plus de 35 ans sont toujours d’actualité que cela soit en activité ou une fois l’heure de la retraite sonnée. Une preuve que socialement depuis 40 ans, malgré les tripatouillages successifs approuvés par les syndicats représentatifs aux termes de réunions de la fumeuse CCPM, les policiers municipaux n’ont rien obtenu de très significatif de leurs employeurs publics que sont pour nombre Députés et Sénateurs !

Nous ne pouvons qu’espérer que Monsieur CASTANER obtiendra contrairement en 1982 que Sénateurs et Députés s’accordent, les premiers ayant voté le projet de loi de Monsieur Marc BECAM en faveur de la retraite des policiers municipaux, les seconds l’ayant renvoyé aux calendes grecques »

 

Downloads: 57

 

Newsletter

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.