Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2021 portés à notre  connaissance: 

  124  blessés en 2020 ,  déjà 143 blessés en 2021

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 201768 blessés en 2018. 2019 :130 blessés, 10 morts, 2020 1 mort

Nîmes : 21 jours d’ITT pour un policier municipal, percuté par un chauffard refusant le contrôle

Un policier municipal a été renversé par un chauffard et grièvement blessé à Nîmes (Gard) ce jeudi soir. L’auteur ne s’est pas arrêté et a pris la fuite.

Un automobiliste a refusé de se soumettre au contrôle routier des policiers municipaux de Nîmes, dans la rue de la République, ce jeudi vers 18h30 indique Objectif Gard. Il a percuté l’un des agents qui a été grièvement blessé et évacué au CHU de la ville. Ce dernier s’est vu attribuer une Incapacité totale de travail (ITT) de 21 jours précise Midi Libre.

Le fuyard a accéléré et a pris la fuite. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de la ville.

Deux heures plus tard sur le boulevard Victor-Hugo, un autre automobiliste a refusé un contrôle de police avant d’être rattrapé et interpellé. Il conduisait sous l’empire de l’alcool et a été placé en garde à vue différée.

A Béziers (Hérault) ce lundi après-midi, un chauffard qui était lui aussi ivre, s’est lancé dans une course-poursuite avec les forces de l’ordre. Il a percuté trois véhicules de police et blessé six policiers. En France, un refus d’obtempérer est enregistré toutes les 30 minutes.

https://actu17.fr/nimes-21-jours-ditt-pour-un-policier-municipal-percute-par-un-chauffard-refusant-le-controle/?fbclid=IwAR1adw_a49G8JNbuoRIUSGT_aCoqII_aHcWTXEHOXfNJYIoRt-HUSrO-oGY

 

 

Recours au TA de Paris

User Rating:  / 0
PoorBest 

 UNION SYNDICALE PROFESSIONNELLE

 DES POLICIERS MUNICIPAUX

  ------U.S.P.P.M.------

    COMMUNIQUE

 L’USPPM et la SECURITE  DES ASVP

 LE DETOURNEMENT DE LOI

Face aux nombreux détournements de la loi, des détournements exposant gravement nos collègues Agents de Surveillance de la Voie Publique, considérant qu’il appartient à l’État par son contrôle de s’assurer de l’application de la loi sur l’ensemble du territoire,

comme nous vous l’annoncions voilà plusieurs semaines, l’Union Syndicale Professionnelle a déposé auprès du Tribunal Administratif de Paris un recours enregistré ce jour visant l’absence manifeste de contrôle de l’État, considérant que seules les forces de sécurité étatiques et les Polices Municipales dans les limites pour ses dernières fixées par la loi peuvent assurer des missions d’ordre et de sécurité publiques, des domaines d’action qui relèvent des libertés publiques fondamentales.

Ce recours vise a protéger les ASVP, qui sans formation, sans moyen de protection, ni même de défense, alors que parfois la conscience est manifestement admise de l’existence d’un risque grave d’autant plus avéré lorsque les policiers municipaux sont armés, sont détournés de leurs seuls champs de compétence par des subterfuges qui les exposent, ce qui est inacceptable, le droit à l’intégrité physique étant une liberté fondamentale selon le Conseil d’État.

Notre organisation syndicale, ce quel que soit le donneur d’ordre, ne peut se résoudre a rester les bras ballants  sur le sujet et attendre qu’un drame ne se produise, face auquel la seule réponse du monde politique sera de verser des seaux de larmes et prononcer de belles oraisons funèbres.

Dans ce dossier l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux a pris ses responsabilités et mettra tout en œuvre pour que les donneurs d’ordre quels qu’ils soient voient leurs responsabilités engagées en cas de blessures graves.

La Direction du contentieux.

Newsletter

Info PM

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.