Site de l'USPPM

banniere_animee.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2021 portés à notre  connaissance: 

  124  blessés en 2020 ,  déjà 143 blessés en 2021

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 201768 blessés en 2018. 2019 :130 blessés, 10 morts, 2020 1 mort

Nîmes : 21 jours d’ITT pour un policier municipal, percuté par un chauffard refusant le contrôle

Un policier municipal a été renversé par un chauffard et grièvement blessé à Nîmes (Gard) ce jeudi soir. L’auteur ne s’est pas arrêté et a pris la fuite.

Un automobiliste a refusé de se soumettre au contrôle routier des policiers municipaux de Nîmes, dans la rue de la République, ce jeudi vers 18h30 indique Objectif Gard. Il a percuté l’un des agents qui a été grièvement blessé et évacué au CHU de la ville. Ce dernier s’est vu attribuer une Incapacité totale de travail (ITT) de 21 jours précise Midi Libre.

Le fuyard a accéléré et a pris la fuite. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de la ville.

Deux heures plus tard sur le boulevard Victor-Hugo, un autre automobiliste a refusé un contrôle de police avant d’être rattrapé et interpellé. Il conduisait sous l’empire de l’alcool et a été placé en garde à vue différée.

A Béziers (Hérault) ce lundi après-midi, un chauffard qui était lui aussi ivre, s’est lancé dans une course-poursuite avec les forces de l’ordre. Il a percuté trois véhicules de police et blessé six policiers. En France, un refus d’obtempérer est enregistré toutes les 30 minutes.

https://actu17.fr/nimes-21-jours-ditt-pour-un-policier-municipal-percute-par-un-chauffard-refusant-le-controle/?fbclid=IwAR1adw_a49G8JNbuoRIUSGT_aCoqII_aHcWTXEHOXfNJYIoRt-HUSrO-oGY

 

 

La LDH et le droit à la sécurité

User Rating:  / 0
PoorBest 

UNION SYNDICALE PROFESSIONNELLE

DES POLICIERS MUNICIPAUX

------U.S.P.P.M.------

LA LDH AURAIT-ELLE

LA PRETENTION DE PORTER ATTEINTE

AU DROIT A LA SECURITE AU TRAVAIL ?

La LDH suite à la décision du Conseil Municipal de l’Isle-Jourdain d’armer la police municipale aurait-elle la prétention d’imposer aux élus locaux le choix des moyens dont ils entendraient doter leurs fonctionnaires pour assurer leur sécurité au travail ?

La LDH aurait-elle cette prétention de remettre en cause le droit à la sécurité au travail des fonctionnaires, un droit fondamental ?

La LDH aurait-elle une compétence particulière pour se prononcer sur les moyens utiles à la sécurité au travail des policiers municipaux ?

Nous devons rappeler à la LDH que l’article 2-1° du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 fait obligation aux employeurs publics d’assurer la sécurité au travail, un doit fondamental, des fonctionnaires placés sous leur autorité, que le choix de ces moyens relève manifestement de leur seule et unique responsabilité, des choix dont ils pourraient rendre compte devant la justice en cas de blessures graves ou du décès d’un fonctionnaire.

L’armement des policiers municipaux est un moyen de concourir à leur sécurité au travail, l’histoire de notre profession nous l’a ainsi rappelée à 14 reprises depuis 1986 et nous le rappelle chaque jour par le nombre de blessés graves pour assurer avec ce courage, loin de celui des représentants de la LDH, la sécurité des autres.

Ainsi devons rappeler à la LDH que nombre de policiers municipaux qui assurent une mission de prévention au quotidien, une mission qui s’inscrit sans aucun doute dans une mission relevant de l’ordre et la sécurité publiques dixit le CGCT, notions fondamentales des libertés publiques, sont gravement blessés, perdent parfois la vie.

Est-il nécessaire de rappeler à ce titre à la LDH, que notre collègue Clarissa, sans arme, ne pouvant être ignoré l’existence d’un danger bien réel , qui sans aucun doute assurait une mission de prévention a perdu la vie sans espoir de pouvoir se protéger, d’empêcher un temps un sinistre individu de poursuivre sa route et d’abattre quatre innocents de plus ! Une réalité du terrain loin des dogmes d’une association qui paradoxalement se veut protéger les droits de l’homme !

La Direction du contentieux.

Newsletter

Info PM

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.