Site de l'USPPM

banniere_animee.gif

La Revue

Le Pack USPPM

pack usppm

Adhésion

BulletinAdhesionthumb

Derniers Communiqués

newsletter-bg

Blessés en service en 2020 portés à notre  connaissance: 

 Déjà    56  blessés  en 2020

Rappel: 87 en 2012, 69 en 2013, 92 et 1 mort en 2014, 84 blessés et 2 morts en 2015, 41 en 2016, 53 blessés et 2 morts en 201768 blessés en 2018. 2019 :130 blessés, 10 morts

Manosque : il lance deux galets à la tête d’un policier municipal

Le fonctionnaire de police a subi cinq jours d’incapacité totale de travail, à la suite des faits survenus vendredi 31 juillet.

Un homme de 46 ans s’en est pris à des policiers municipaux, ce vendredi 31 juillet, au lac des Vannades à Manosque. Il n’aurait pas apprécié que ces derniers lui demandent de tenir son chien en laisse. Le ton est monté. Le quadragénaire, de plus en plus violent, a pris deux galets qu’il a lancés au visage d’un des deux agents, touché à la tempe. Résultat : cinq jours d’incapacité totale de travail. Les fonctionnaires de la police nationale ont été appelés en renfort. Alors qu’ils voulaient l’interpeller à leur tour, ils se sont confrontés à un homme encore très récalcitrant. Ils ont fini par l’arrêter et le mener au commissariat où le quadragénaire est placé en garde à vue. Face aux propos de plus en plus incohérents de ce dernier, une expertise psychiatrique a été ordonnée. Le quadragénaire a fait l’objet d’une hospitalisation d’office, mardi 2 août.

https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/08/03/manosque-il-lance-deux-galets-a-la-tete-d-un-policier-municipal?fbclid=IwAR1v0EMbO5qzGw4nqjAXfklJmmwBlc6T1mcMKDyAqGr0b54PGo4vaGz669U

LA PM AURAIT-ELLE SON AFFAIRE BENALLA ?

User Rating:  / 2
Les éléments montrent la présence d'un individu en présence de policiers municipaux, un individu en tenue d'intervention, casqué, armé.  Individu qui n'appartiendrait à aucune unité de la Police Nationale, ni même à aucun cadre d'emploi de la Police Municipale définis par les décrets de novembre 2006 et du 21 avril 2011 . Un individu utilisant les véhicules de la police municipale. Du jamais vu, d'autant que ces faits se sont produits à la vue de tous sans que cela ne suscite la moindre réaction. Des clichés pris lors des manifestations des gilets jaunes !
 
L'USPPM a dores et déja saisi Monsieur le Ministre de l'Intérieur d'autant que d'autres éléments pourraient démontrer que le service auquel pourrait appartenir ce quidam assurerait dans de nombreuses communes regroupées au sein d'une agglomération des missions de sécurité publique, situation qui pourrait être confirmée  par des clichés photographiques. "
 CLiquer pour le diaporama
Cliquer pour le diaporama

Lynchage d'un collègue à Troyes l'USPPM réagit

User Rating:  / 1

L'USPPM par l'intermédiaire de Monsieur VELLUTINI Bernard membre de la direction du contentieux et ancien président a saisi le ministère de l'intérieur concernant la violence des évènements s'étant produits le 12 mai 2019 à Troyes.

Nous ne pratiquerons jamais la langue de bois et dénoncerons sans cesse les violences dont nos collègues sont victimes fautes d'un pouvoir politique et d'une justice inefficace.

Une seule solution :  des peines exemplaires !

https://actu17.fr/troyes-un-policier-municipal-roue-de-coups-lors-dune-intervention-est-serieusement-blesse/

 

Downloads: 40

Suicide d'un policier municipal de Cholet

User Rating:  / 2

Et encore un !

Nous venons d'apprendre le suicide d'un collègue Policier Municipal de Cholet (49300) .

Éric, 55 ans, était père de trois enfants.

Les membres et le bureau national de l’USPPM présentent leurs sincères condoléances à la famille et aux proches RIP


(Sources syndicales)

hotel/

3ème Force?

User Rating:  / 1
Police Municipale :
parfois décrite comme la "3ème force de sécurité"... parfois "en étroite collaboration"...
mais toujours la dernière roue du carrosse côté volet social !

compresse castaner

Les policiers municipaux sont eux aussi des gilets jaunes

User Rating:  / 1

L'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux (USPPM) n'a eu de cesse, ces derniers mois d'interpeller l'ensemble des représentants du peuple, Députés et Sénateurs, dont nombre d’entre eux sont les employeurs publics des policiers municipaux, sur l'évolution de leur volet social face au veto de l'Association des Maires de France qui perdure depuis 1999, de négociations en négociations.
Rares ont été celles et ceux qui ont montré un véritable intérêt pour les policiers municipaux, sans doute gilets jaunes, dont l'on peut dire et affirmer qu'ils ont été largement oubliés .
A l'heure où nombre de politiques font leur « méa culpa » sur les plateaux de télévision, à l'heure de la défiance du peuple envers les syndicats représentatifs, à l'heure où Monsieur le Président de la République annonce une hausse de 100 euros brut par mois du SMIC, l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, ces derniers jours, a interpellé une nouvelle fois l'ensemble des parlementaires sur la nécessité de déposer un projet de loi visant à une meilleure considération sociale des policiers municipaux qui assurent une mission de sécurité publique de fait, exposés à des risques majeurs et dont le traitement de base servant au calcul de leur pension est parfois égal à celui d'un SMIC actuel, nous pourrons juger dans les semaines à venir si de la parole ceux-ci vont passer aux actes, le temps n'étant plus depuis bien longtemps au dialogue, ni à la négociation .

Le bureau national de l’USPPM

 

Downloads: 69

Pas de maintient de l'ordre, prudence

User Rating:  / 1

L'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux entend rappeler suite aux évênements qui secouent notre pays, mouvement des gilets jaune, manifestations lycéènnes, aux policiers municipaux ainsi qu'à leurs chefs dans un contexte particulièrement explosif où tout peut se produire à tout moment, y compris l'irréparable, qui leur est totalement interdit d'être présents à proximité de manifestations autorisées ou pas, ce quelle que soit la nature de la mission qui pourrait leur être confiée, de tels évếnements pouvant à tout instant relever de troubles à l'ordre public qui échappent à leur compétence.

Si  nous savons que certains sont adeptes de l'interprétation de la loi conduisant de facto à son détournement, nul doute que le moment venu il sera nécessaire à chacun de produire des explications suffisamment convaincantes à un juge d'instruction pour justifier de sa présence à proximité doté d'un casque, d'un flashball éventuellement d'un bouclier, conscience ainsi acquise de la survenu possible d'un trouble à l'ordre public.
Il ne fait pas l'ombre du moindre doute que la responsabilité pénale des agents et y compris celle des donneurs d'ordre pourraient s'en trouver engagée sérieusement.
Les policiers municipaux doivent donc impérativement s'abstenir de toute présence à proximité de tels rassemblements et se faire le cas échéant si nécessaire confirmer par écrit les ordres donnés qui doivent être précis.
Outre que ces ordres pourraient contrevenir au code de déontologie et à la circulaire impérative du Ministère de l'Intérieur, ils pourraient être de nature à mettre en danger la vie d'autrui.
Les fonctionnaires qui pourraient  se retrouver en difficulté face à une hiérarchie rétive peuvent prendre l'attache du syndicat qui saisira la Commission de déontologie de la sécurité sans présager d'autres actions.
 

Le Bureau National.

Wissous le jugement est tombé

User Rating:  / 1

 

Le maire de Wissous Richard Trinquier (DLF) était poursuivi pour violence et menace avec arme.
Il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et 1 500 € d’amende par le tribunal correctionnel d’Evry après une altercation remontant au 8 avril dernier. Il devra aussi s’acquitter de deux amendes contraventionnelles de 150 € notamment pour le port d’arme.
Nous rappellerons que Monsieur le maire est un élu de la République et Officier de Police Judiciaire (de droit), de plus à la suite de cet événement la préfecture avait décidé de désarmer les policiers municipaux de Wissous.
L’USPPM avait suggéré de faire application de l’article 2122-16 du Code Général des Collectivités Territoriales qui prévoit la révocation d’un maire puisque cette sanction est reconnue par le Conseil constitutionnel QPC n° 2011-210 du 13 janvier 2012.
Que se serait-il passé s’il avait s’agit d’un policier municipal, qui armé illégalement, avait menacé une personne ?...

Subcategories

  • Le Site
  • Quelques Références

    L'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux est à l'origine de nombreuses jurisprudences permettant la défense de policiers municipaux.

    Voici un florilège de celles-ci, diverses et variées; elles prouvent l'implication du syndicat quant à la défense du cadre d'emploi de la police municipale.

  • L'USPPM c'est Quoi?

    Présentation de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, Premier Syndicat de défense des Policiers Municipaux. Depuis 1970!

    Faire dire le Droit!

  • Les Membres du Bureau

    Présentation des Membres du Bureau National de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux

  • Les Délégués

    Présentation des Délégués de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux

Newsletter

Connectez-vous pour entrer sur le site

avocatAvocat partenaire de l'USPPM
Maître PELZER Stéphane
Avocat aux barreaux de Paris et de Luxembourg
Docteur en droit public
Ancien gardien de la paix
Pour joindre Maître PELZER, veuillez vous adresser au service contentieux de l'USPPM.