Site de l'USPPM

banniere_animee.gif

ANGOULEME : le journaliste et son PV

User Rating:  / 1
PoorBest 

Dans un quotidien local, un journaliste s'en prend à la police municipale angoumoise, verbalisé alors qu'il était en infraction au code de la route, celui-ci dénonce les agissements des policiers municipaux qui auraient troublé une vente aux enchères.

En effet, les acheteurs venus à la salle des ventes avaient stationné leur véhicule sur le trottoir, les agents de police municipale ont donc relevé les infractions et un des contrevenants est venu avertir les autres automobilistes, d'où la cohue engendrée qui a perturbé le bon déroulement de la vente.

Peut-on dire que les policiers municipaux ont "flingué" la vente aux enchères ?
Non ! car au même titre qu'un policier national ou qu'un gendarme, ceux-ci sont habilités à relever de telles infractions et c'est ce qu'ils ont fait.

Ce journaliste s'en serait-il pris avec la même virulence aux membres des forces de l'Etat ?
Nous pouvons en douter...

Et celui-ci d'utiliser les arguments habituels des contrevenants : "cela ne génait pas trop", etc...

A la fin de son article, celui-ci conseille même aux acheteurs de se garer, la prochaine fois, en pleine voie de la circulation.

L'amertume de devoir s'acquitter de la somme de 35 euros occulte, semble t-il, son bon sens, car ceci est également une infraction au Code de la Route, son métier n'est-il pas d'informer ?...

M. DEL PISTOIA Jean Louis
Directeur national de la communication de
l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux
E-mail :This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.