Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

Les administrés sont rassurés

User Rating:  / 0
PoorBest 

 

Val-d-Oise.jpgDans certains départements, les policiers municipaux ne sont pas dotés de moyens de protection, ni de défense en adéquation avec les missions qu'ils doivent exécuter, il s'agit du choix des élus qui n'ont pas jugé utile de leur donner plus de chance de rentrer indemnes dans leur foyer après leur service mais certaines fois aussi celui des préfets...

 

Un grand nombre de communes mettent en place durant certaines périodes de l'année des "opérations tranquillité vacances" qui consistent à surveiller des maisons lorsque leurs occupants sont partis en vacances, par renfort de publicité véhiculée par la presse, on peut apprendre que les policiers municipaux et les gendarmes ou bien les policiers nationaux effectuent ces missions.

 

Nous apprenons donc que dans le Val d'Oise ceux-ci, je cite « luttent contre la délinquance » si les policiers nationaux et les gendarmes ont des moyens suffisants, qu'en est-il des policiers municipaux , si ceux-ci sont confrontés à une situation périlleuse peuvent-ils remplir pleinement leurs missions, si au cours de cette surveillance ceux-ci se trouvent nez à nez avec un malfrat qui a  décidé de cambrioler une maison et qui ne désire surtout  pas être attrapé, nous pouvons facilement imaginer que, s'il a une arme, il n'hésitera  pas à s'en servir contre les représentants des forces de l'ordre et sans moyen de riposte, le policier municipal sera en danger et ne pourra pas assurer la sécurité publique, (ni la sienne) comme le définit le Code Général des Collectivités Territoriales.

Comment peut-on assurer la sécurité des personnes et des biens sans moyens adaptés ?

 

En cas d'accident les responsabilités seront recherchées et engagées et ce à tous les niveaux et s'il est démontré que parmi la chaine hiérarchique quelqu'un a failli à son devoir, il devra en répondre devant les juridictions pénales .

L'USPPM y veillera, car la profession en a marre de compter ses blessés et ses morts par la faute d'un manque évident de pragmatisme de certains.

Si les administrés sont en partie rassurés, on ne peut pas en dire autant de certains policiers municipaux .

 

 

 

M. DEL PISTOIA Jean Louis

Directeur national de la communication de

l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux

 E-mail; :This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.