Un contrôle tourne mal

User Rating:  / 0
PoorBest 

violence.jpgAujourd'hui encore, nous déplorons un blessé supplémentaire au sein de la Police Municipale, cette fois-ci à Nancy.

En effet, la presse se fait l'écho d'un contrôle qui aurait mal tourné dans la nuit de vendredi 2 à samedi 3 mai 2014, le long des berges de la Meuse.

Aux alentours de 1 heure du matin, dans le quartier du boulevard d'Austrasie des jeunes gens s'alcoolisent, la brigade de soirée de la Police Municipale nancéienne intervient, le contrôle dégénère et un jeune use de violences contre un policier municipal, de 27 ans nouvellement affecté à  cette brigade, celui-ci tente d'utiliser une bombe lacrymogène pour se protéger mais celle-ci se serait enrayée, le policier municipal est alors victime de plusieurs coups de poing, blessé à la mâchoire et au pouce il se voit prescrire 7 jours d'ITT, avec l'arrivée des renforts de la Police Nationale l'auteur présumé des violences agé de 26 ans a été interpellé.

Se pose à nouveau la question : les policiers municipaux disposent-ils de moyens suffisants et adaptés aux missions qui leurs sont confiées ?

(Vous avez dit "pragmatisme" ?...)

 L'USPPM souhaite un bon et prompt rétablissement au collègue blessé.

 (Sources : lestrepublicain.fr)

 Nous apprenons également qu'un autre contrôle, cette fois à Corbeil-Essonnes aurait également dégénéré samedi, à la gare routière, trois véhicules de la Police Municipale seraient intervenus.

En effet,  entre une trentaine de personnes le ton montait et des renforts de la Police Nationale sont arrivés, ils ont décidé de procéder à des contrôles d’identité, un habitant de Corbeil, âgé de 16 ans, aurait refusé violemment de s'y soumettre et aurait saisi un policier par le cou, dans la bousculade.

Poursuivi pour outrage et rébellion, il sera convoqué devant le juge pour enfants d'Evry.

 

(Sources : Le parisien fr)