Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

Mesures anti-tabac

User Rating:  / 0

paquets-de-cigarettes-neutres.jpgLa ministre de la Santé Marisol Touraine a présenté ce jeudi son plan anti-tabac.

Mesures phares : La cigarette interdite dans les espaces publics pour enfants et dans les voitures transportant des enfants de moins de 12 ans.

Les policiers municipaux tout comme les autres membres des forces de l'ordre seront habilités à exercer les contrôles de la réglementation...

Les relations avec les forces de l’ordre, risquent fort de s'en ressentir, les français devront se soumettre à des contrôles plus fréquents, dans un contexte déjà conflictuel où l'on constate une détérioration des notions de respect envers les forces de l'ordre (et les exemples sont légions) ces mesures ne semblent pas tenir compte de la réalité du terrain.

En France, il existe désormais une loi du 11 octobre 2010 qui interdit de "dissimuler son visage" dans l'espace public, notamment à l'aide d'un voile islamiste intégral. la Cour Européenne des Droits de l'Homme l'a d'ailleurs  validée récemment.

Aujourd'hui peut-on être sûr qu'un agent de police ou un gendarme qui doit faire respecter cette loi dans un secteur à forte concentration de population musulmane ne risque pas de favoriser une émeute ?...

Qu'en sera t-il du contrôle des fumeurs  dans les jardins publics ou dans les automobiles ? 

Force doit rester à la loi, certes mais ces mesures seront-elles efficaces et adaptées ?

Un policier municipal blessé par un tir de flash-ball

User Rating:  / 1

panneau dossier armementDans un journal local, nous pouvons lire qu'un agent de Police Municipale a été blessé par un tir de flash-ball à Lieusaint, dans le département de la Seine et Marne, le 28 juillet dernier.

 

Lors d'un différend entre jeunes de Savigny-le-Temple et de Lieusaint, deux individu sur un scooter, au niveau de la place du Colombier à Lieusaint, arrivent à hauteur de jeunes de Savigny-le -Temple, l'un d'eux armé d'un flash-ball, tire une première fois dans leur direction.

 

Un policier municipal asssite à la scène et intervient, le tireur vise cette fois  dans sa direction, celui-ci tente d'éviter le tir mais est tout de même blessé, l'individu sur le scooter, en fuite, aurait été identifié, l'enquête a été confiée au commissariat de la Police Nationale de Moissy-Cramayel.

De nos jours comment peut-on argumenter que les policiers municipaux n'ont pas à être dotés de moyens de protection et de défense, alors que des voyous circulent, quant à eux, avec des armes à feu, ici un flash-ball mais ailleurs, des armes de guerre ?

Comment peut-on définir les missions non dangereuses des policiers municipaux et comment peut-on exposer ainsi l'intégrité physique de ces femmes et de ces hommes chargés d'assurer la sécurité  d'autrui ?

 Les élus employeurs ont pourtant le devoir de s'assurer que les agents placés sous leur responsabilité exercent leurs missions en sécurité.

Devra t-on attendre d'autres victimes du devoir, d'autres familles endeuillées ou meurtries pour qu'enfin le pragmatisme soit de mise, au delà de toutes convictions partisanes ou personnelles ?

Le droit à la sécurité

User Rating:  / 1

Dans un certain nombre de communes réputées "sans histoire" les élus employeurs ne tiennent pas compte des prérogatives des policiers municipaux, en effet certains services ne sont composés que d'un seul fonctionnaire et souvent non doté de moyens de protection, ni de défense.

Des moyens bien insuffisants pour assurer la sécurité d'autrui mais également la leur. L'armement des policiers municipaux n'est certes pas un droit et travailler en binôme n'est pas une obligation, toutefois la sécurité l'est.

Combien de policiers municipaux exerçant seuls les missions inhérentes à leurs fonctions se trouvent parfois dans des situations périlleuses ?

Dans les médias nous pouvons lire parfois : LE policier municipal exerce telles missions, est doté d'un vélo pour effectuer les missions dites de police de proximité mais aussi; LE policier municipal a été blessé dans l'exercice de ses fonctions... Il est vrai que la sécurité a un coût mais il est vrai aussi que les maires doivent s'assurer que les agents placés sous leur responsabilité exercent leurs missions en sécurité. Peut-on parler de réussite en ce qui concerne la politique locale de sécurité, si les agents chargés de l'assurer n'ont pas les moyens soit humains soit matériels ?

Il serait temps que les maires prennent en considération l'intégrité physique des agents de police municipale, il en va de leurs responsabilités.

La sécurité est un droit !...

La Police Municipale taxi...

User Rating:  / 1

Dans les médias, nous apprenons aujourd'hui qu'à Banyuls-sur-Mer les policiers municipaux ont transporté à bord de leur véhicule, les 28 et 29 juillet dernier, les usagers du bus du Conseil général de l'entrée de la commune jusqu'au centre ville car l'arrêt, situé en face de l'office du tourisme, n'était plus desservi.

Si la notion de service public fait partie de l'esprit de la Fonction Publique Territoriale, cette décision ne tient pas compte de la crédibilité souvent mise à mal de la profession, et surtout des conséquences que la situation aurait pu engendrer.

En effet un véhicule de police municipale selon les textes de loi sont des « véhicules d’intérêt général prioritaires », au sens du Code de la route.

Les agents de police municipale se doivent, quant à eux, d'intervenir selon le Code de la Sécurité Intérieure dans le cadre de missions pour assurer le bon ordre, la salubrité, la sécurité et la tranquillité publiques, ce qui implique également dans le cadre du flagrant délit, ou d'un accident sur la voie publique, comment auraient-ils intervenir alors qu'ils avaient à bord de leur véhicule  des personnes ne faisant pas partie du cadre d'emploi, qu'elles auraient été les responsabilités engagées en cas problèmes ?...

N'existait-il pas une autre solution ?...

Était-ce réellement une situation d'urgence ?

Le donneur d'ordre aurait du se poser ce genre de questions avant de considérer les policiers municipaux comme des chauffeurs de  taxis.

 

 

Taverny, une Police Municipale est créée

User Rating:  / 0

h-20-2525145-1308244972.jpgA la lecture de  la presse locale nous  pouvons apprendre que Monsieur le Maire de Taverny a tenu sa promesse, en effet la municipalité vient d'autoriser le recrutement de sept agents de police municipale, selon les déclarations portées par la presse la situation se dégraderait dans tous les quartiers : rodéo de motos quotidiens, trafic de drogue, tous les éléments qui favorisent un sentiment d'insécurité grandissant.

Concernant l'armement de ces policiers municipaux, nous apprenons que le maire n'a pas écrit au préfet pour demander à ce qu'ils soient dotés d'armes à feu,  préfet qui  y serait opposé en ce qui concerne le Val d'Oise.

Les agents seront uniquement dotés de matraques, face à une arme automatique leurs chances seront donc bien réduites.

Monsieur le maire sait-il que dans le cas où un policier municipal venait à voir son intégrité altérée, les responsabilités de l'élu employeur seront très certainement recherchées et engagées, s'il est démontré qu'il a failli à son devoir de s'assurer que les personnels placés sous sa responsabilité assurent leurs missions en sécurité et qu'il se doit de mettre en place tous les moyens pour ce faire ?

Créer un service de police municipale c'est bien mais lui donner tous les moyens afin qu'il soit efficace c'est mieux, c'est ce que l'on appelle être pragmatique.

Souhaitons que rien de sérieux ne se passe à Taverny.

(Sources : la gazette du Val d'Oise.fr)

Les annonces se suivent et se ressemblent

User Rating:  / 0

pontarlier.pngDans une revue spécialisée, force est de constater que les offres d'emploi se suivent et se ressemblent, désormais, c'est dans la commune de Portalier, dans le Doubs, qu'est recherché un agent de police municipale et si les missions correspondent bien au statut et cadre d'emploi, il est indiqué, je cite :"contrôler l’application des règles de police municipale et exécuter les directives données par le Maire dans le cadre de ses pouvoirs de police."Or, il est indiqué plus haut, dans l'annonce parue le 18 juillet 2014, que ce policier municipal sera placé sous l'autorité du Directeur du Service Ordre Public...

Ce directeur ne fait pourtant pas partie de la hiérarchie définie par les textes de loi, puisqu'il n'a pas le grade de Directeur de Police Municipale, de plus les pouvoirs de police du maire, toujours selon les textes en vigueur, ne se déléguant pas, si cet agent devra contrôler l'application des règles de police municipale, il devra aviser le maire de cette anomalie, dès son recrutement effectué... 

Il possède une arme et il l'utilise...

User Rating:  / 1

armes.jpgDepuis quelques jours, nous pouvons lire dans les diverses presses locales que des individus confrontés à des problèmes "de communication" vont chercher des armes et parfois les utilisent.

A Rennes un homme tire sur une femme dans le  parc des Gayeulles, blessée celle ci a été transportée à l'hopital.

A Saint-Hilaire-d'Ozilhan, dans le Gard, un jeune homme de 24 ans a été tué par balle,  dans la nuit de samedi à dimanche en marge d'une mini-rave party, les faits se seraient produits après une altercation

Dimanche en début d'après-midi, à Montpon-Ménestérol (24), un homme visiblement alcoolisé n'a pas supporté que ses amis l'empêchent de prendre le volant, le Périgourdin a tout de même réussi à rentrer chez lui. Il en est revenu quelque temps après avec un ami et armé d'un fusil.

Et pendant ce temps certains élus employeurs se flattent de mettre en place des actions locales de sécurité, sans pour autant doter les policiers municipaux de moyens de protection ni de défense.

Ces même policiers municipaux  qui risquent pourtant de se trouver nez à nez avec un individu armé et décidé à en découdre, faudra t-il encore des victimes du devoir au sein de la profession pour que les décisions PRAGMATIQUES soient réellement prises ?...

Garges, Sarcelles et ailleurs

User Rating:  / 0

VL police caillasséeDans les médias il est question d'exactions causées par des manifestants "pacifiques", en effet, les défenseurs de la cause palestinienne en France ont organisé des manifestations dans la plupart des grandes villes malgré les interdictions.

On peut voir des images d'une rare violence, où des slogans antisémites sont scandés, de véritables scènes de guerre dans lesquelles les citoyens et surtout les forces de l'ordre sont les victimes ...

La guerre au Proche Orient se serait donc déplacée en Europe du nord, tout simplement parce qu'un nombre de plus en plus important de français est, soit raciste envers les ressortissants des pays du Maghreb, soit antisémite (soit xénophobe ).

La cause palestinienne ne serait, semble t-il, qu'un prétexte afin d'exprimer un malaise général, dénoncer un gouvernement malmené par l'opinion publique, dénoncer la "crise".

Le communautarisme prend une place grandissante dans le contexte actuel et la violence semble être la seule manière utilisée pour communiquer.

Qu'on le veuille ou pas tout est lié, une délinquance croissante due pour certains au laxisme de la justice, créant ici ou là un sentiment d'impunité, des forces de l'ordre en mal de reconnaissance et subissant les effets directs d'une la politique menée, un malaise social et un droit à l'information.

Des médias subissant quant à elles "le politiquement correct" ou orienté, de nos jours seuls les réseaux sociaux nous dévoilent parfois les dessous d'une affaire car certains sujets semblent tabous...

Malcolm X a déclaré, un jour : "Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment."...

La France va mal, l'armée va mal, la police va mal et le français se sent mal et tente de l'exprimer dès qu'une occasion se présente mais est-ce la bonne et unique façon ? ...