Site de l'USPPM

banniere_animee.gif

MONTHLERY, une victoire de plus!

User Rating:  / 0

Le service juridique interne à l'USPPM rapporte encore une fois la preuve de son efficacité à soutenir les collègues face aux difficultés qui peuvent les opposer un temps à leur administration.

Ainsi le service juridique devait apporter son aide à une collègue de la Commune de MONTHLERY suite aux décisions prises par Monsieur le Maire visant à annuler l'arrêté de  prolongation de congés pour accident de service, les arrêtés précédants pour les mêmes motifs, et les arrêtés successifs plaçant celle-ci en congés ordinaire.

Monsieur le Maire de MONTHLERY devait faire droit au recours gracieux de notre collègue présenté sur la base de la jurisprudence CE-CHG VOIRON-Req. n°128851 et annuler l'ensemble des arrêtés et reverser les sommes induments retenues.

 

Angoulême, l'USPPM dans la presse

User Rating:  / 0

L'USPPM a été interviewée par le journal "LA CHARENTE LIBRE" concernant les problèmes et le préavis de grève déposé à l'occasion du Festival du Film Francophone.

Article à lire en cliquant sur l'image.

1

Image2

 

Lire d'autres articles sur: Sudouest.fr et Charentelibre.fr

Angoulème, l'USPPM interviewée sur France Bleu Charente

User Rating:  / 1

Le Président d l'USPPM ainsi qu'un des délégués locaux de l'USPPM ont été interviewés par la Radio France Bleu Charente concernant le préavis de grève déposé par le syndicat à l'occasion du festival du film francophone d'Angoulème

 

inteview du délégué diffusée à 6h00 le 09 Août.

 

interview du président diffusée à 7h00 le 09 Août sur Radio France Bleu Charente

EVREUX, droit de réponse du Syndicat

User Rating:  / 0

Evreux, l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux entend répondre aux déclarations étonnantes de l'élu à la sécurité.

 

 

A aucun moment depuis 50 ans d'existence l'USPPM n'a placé aucune de ses interventions sur le plan politique. A Evreux l'USPPM ni ailleurs n'a de candidat à placer sur le fauteuil de prince. Une telle déclaration est mensongère, c'est bien souvent l'arme utilisée par le politique face à une situation embarrassante qu'il espère voir porter sur le terrain politique.

Quant à justifier les éléments factuels en déclarant que le directeur de la Prévention, Sécurité, Médiation aurait pu ce jour là porter assistance à des collègues en difficulté et justifier ainsi son équipement, c'est soutenir que ce directeur aurait donc pu lire dans une boule de cristal et disposer d'un don de divination au point de s'équiper ainsi !!!

Il ne peut au delà sérieusement être soutenu par cet élu quelles que puissent être les motivations que la tenue et les équipements portés par ce quidam seraient ceux habituellement d'un technicien territorial.

Un élu qui n'est pas fondé à laisser sous entendre à l'opinion publique que nous pourrions nous attaquer aux agents de la Police Municipale à la peine ce jour là, des agents qui ne sont nullement visés par notre signalement auprès de la justice. Des policiers municipaux dont nous comprenons l’embarras face à une telle situation qui paraissait difficile de dénoncer.

Nous n'avons pour seule volonté, celle que la justice ouvre une enquête face aux agissements d'un quidam équipé de la sorte, qui n'a aucune qualité à l'article 21 du Code de procédure pénale, ni la qualité de policier national, de gendarme ou même de policier municipal et qui n'a aucune légitimité à agir dans le domaine de la sécurité et l'ordre publics, ni à être armé. Un quidam chargé de la direction de nombre d'agents techniques qui assurent également sans aucune légitimité des missions de sécurité publique auprès des collectivités locales de l’agglomération d'Evreux Portes de Normandie lors d’événements festifs, culturels et sportifs, des fonctionnaires dont les policiers se sont inquiétés parfois de leur présence auprès de leur administration.

Le secrétariat juridique:
Bernard VELLUTINI

EVREUX, la presse s'empare de l'affaire

User Rating:  / 0
     
--
--
   
 
  actu.fr

Évreux : « La police municipale aurait-elle son affaire Benalla ? »

Le directeur de la sûreté et de la prévention d'Évreux est mis en cause par un syndicat national de Police municipale, qui saisit le ministère de l'intérieur.

Ce n’est pas la première fois qu’il fait parler de lui. Mais cette fois, le directeur de la sûreté, de la prévention et de la médiation d’Évreux fait des remous jusqu’au ministère de l’Intérieur.


lire la suite 

 
  ---  
 

Evreux : un syndicat de police municipale porte plainte contre le directeur de la sécurité

france3

Une affaire embarrassante perturbe la Mairie d'Evreux. Fin janvier dernier, lors d'une manifestation des gilets jaunes. Le directeur de la sécurité de la ville était alors vêtu d'une tenue semblable à celle d'un policier.  Un syndicat de police municipale y voit une nouvelle affaire Benalla.

L'affaire a été d'abord révélée dans la presse locale, par le journal Eure Infos qui a lancé ce pavé dans la mare. Dans son dernier numéro daté de mardi 25 juin, l'hebdomadaire publie les clichés du directeur de la sécurité de la mairie d'Evreux dans une tenue similaire à celle des forces de l'ordre.
Ces photos ont été prises pour la plupart lors de la manifestation des gilets jaunes le 26 janvier dernier.

lire la suite 
---

Evreux: Le directeur de la sécurité équipé comme un policier, un syndicat évoque une nouvelle affaire Benalla

Logo 20 Minutes

POLEMIQUE D’après certaines photos, le fonctionnaire portait un casque, un spray à la ceinture ainsi qu’un gilet semblable à ceux des forces de l’ordre

Se dirige-t-on, à moindre échelle, vers une nouvelle affaire Benalla ? Quoi qu’il en soit, la mairie d’Evreux ( Eure) est dans l’embarras depuis des révélations concernant l’encadrement d’une manifestation. Un syndicat de police a saisi le parquet de la ville pour dénoncer la présence du directeur de la sécurité de la mairie dans une tenue similaire à celle des forces de l’ordre, selon eux, a-t-on appris ce mercredi de sources concordantes.

lire la suite

 
  ---  
 
 

Evreux: une "affaire Benalla" dans la police municipale

Le directeur de la sûreté et de la prévention de la ville d'Evreux est accusé par un syndicat de police d'avoir outrepassé ses fonctions en janvier dernier lors d'une manifestation de Gilets jaunes. Il était en effet équipé et armé comme les membres des forces de l'ordre alors qu'il n'en fait pas partie. Une affaire qui n'est pas sans rappeler l'affaire Benalla.

Vers une nouvelle affaire Benalla en Normandie? Le directeur de la sûreté et de la prévention de la ville d'Evreux est dans la tourmente depuis la publication de photos le montrant en uniforme de policier lors d'une manifestation de Gilets jaunes.

lire la suite

---


Vu aussi sur:

bfmparis normandieLEPOINT

 
     
--
--
     

 

Les agents de la Penne sur Huveaune récompensés par le ministère de l'intérieur

User Rating:  / 0

Par courrier en date du 09 mars 2018, soucieux de la reconnaissance du professionnalisme des Policiers Municipaux, le président national de l'USPPM saissisait les services du Ministère de l'Intérieur à la suite de la découverte de 250 kg de résine de cannabis par M. K. Chef de Service de 2ème classe et G. M. Brigadier de la commune de la Penne sur Huveaune.

 

En effet, le 05 mars 2018, peu avant 8h00, l’attention de cette patrouille de police municipale de LA PENNE SUR HUVEAUNE composée de ces deux agents a été attirée par trois véhicules stationnés sur un parking isolé chemin des arcades.
A leur arrivée, deux véhicules ont démarré à très vive allure, un individu restant stationné dans un troisième véhicule prenant la fuite à travers les bois abandonnant sur place le dit véhicule avec à l’intérieur 5 ballots de résine de cannnabis.
N’ayant aucun doute sur la nature du chargement, ils ont immédiatement averti le chef de poste du commissariat d’AUBAGNE et sécurisé les lieux.

Si l’intervention s’est bien déroulée et nous ne pouvons que nous en réjouir ; il n’en ressort pas moins que cette intervention aurait pu avoir une issue tout à fait différente comme le soulignait l’enquêteur du service de police judiciaire dans une interview accordée au journal LA PROVENCE.
Considérant les faits, le président sollicitait la préfecture afin qu'il soit jugé opportun, d'envisager que ces deux fonctionnaires émérites, le Chef de Service 2ème classe K. M. et le Brigadier M. G. dont les dossiers personnels laissent apparaître plusieurs témoignages de satisfaction, puissent recevoir la médaille de la sécurité intérieure à l'échelon bronze.

 

C'est ainsi que le 11 mars 2019, le président se rendait au poste de police municipale de LA PENNE SUR HUVEAUNE pour remettre à Messieurs K. et M. la médaille de la sécurité intérieure à l'échelon bronze.

Thumbnails:
Downloads: 37

Reims, des pm en maintien de l'ordre

User Rating:  / 0

Faisant suite aux évènement de Reims, L'USPPM a adressé au Préfet de la MARNE un courrier pour demander à ce que soit ouverte une enquête de l'IGPN pour déterminer l'identité du ou des donneurs d'ordre, ainsi que la nature de la mission confiée ce jour là aux policiers municipaux, considérant que ceux-ci avaient ainsi été exposés à des risques qui ne sont pas les leurs et pour lesquels ils ne sont pas formés, la responsabilité personnelle de ces agents sur le plan pénal en cas d'usage de la force pouvait être engagée, ce qui n'est pas acceptable.

 

Monsieur le Préfet, Nous entendons vous interpeller sur la présence de policiers municipaux déployés lors de la manifestation des gilets jaunes sur la commune de Reims ou de nombreuses dégradations ont eu lieu. Ainsi sur le site internet de FRANCE BLEUE, notre organisation constate que des policiers municipaux parfaitement identifiables, casqués et armés de flashball sont alignés aux côtés de Policiers Nationaux face à des manifestants. Des éléments qui rapportent la preuve irréfutable de la participation illégale des policiers municipaux de Reims à une mission de maintien de l'ordre, ce qui d'ailleurs est également confirmé par les propos de Monsieur le Maire dans " L'UNION". Dans ces circonstances nous sollicitons que soit ouverte une enquête de l'IGPN pour déterminer l'identité des donneurs d'ordre et au dela la nature de la mission confiée aux policiers municipaux ce jour là considérant que les policiers municipaux ont été exposés à des risques qui ne sont pas les leurs et pour lesquels de surcroit ils ne disposent d'aucune formation. Une situation de nature également à engager leur responsabilité pénale en cas d'usage de la force. Souhaitant être informé des suites que vous entendez donner à la présente, Veuillez croire, Monsieur le Préfet en l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Bernard VELLUTINI Secrétariat Juridique USPPM BP30 34402 LUNEL-CEDEX

L'efficacité de l'USPPM défendant un ASVP à Aubagne

User Rating:  / 0

Encore une fois l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux fait la démonstration de son efficacité à assurer la défense de collègues visés par la procédure disciplinaire.

Dans ce dossier et ce dans le cadre du respect des droits de la défense, notre collègue ASVP en poste à la Commune d’Aubagne devait être invité, bien que cela ne soit pas obligatoire, à présenter des observations orales lors d’un entretien en présence de Mme la Directrice des Ressources Humaines et Monsieur le Directeur de la Police Municipale et de Mme la responsable du CSU.

Au cours de cet entretien assisté par deux Conseils de l’USPPM notre collègue face aux griefs portés contre lui à livré sa version concernant les relations tendues existantes entre Mme la Responsable du CSU et lui même.

Cet entretien aura permis de mettre en lumière des responsabilités partagées. Les intéressés ayant cédés chacun à des bruits de couloir. Qui ne pouvaient que faire naître incompréhension et exaspération de part et d’autre. Des bruits de couloir qui ont contribué sans aucun doute à la détérioration du climat entre la responsable du CSU et notre collègue.

C’est ainsi qu’au terme de cet entretien, notre collègue ASVP devait-être informé par un courrier du 8 février 2019 que la procédure disciplinaire initié à son encontre était abandonnée

Downloads: 42