Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

Réaction de l'USPPM pour la commune de RONCHIN

User Rating:  / 0
PoorBest 

Suite à l'article suivant, paru sur La Voix du Nord, Jean Louis DEL PISTOIA a réagit immédiatement auprès de la direction du média afin de faire entendre la voix de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux.

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour
A la suite de votre article http://www.lavoixdunord.fr/region/ronchin-pas-d-armes-pour-les-policiers-municipaux-ia28b50438n3222861 en ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir.
En effet, nous pouvons lire les propos de Patrick Geenens au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux, son refus catégorique ne tient pas compte du Code Général des Collectivités Territoriales et du Code de la Sécurité Intérieure : assurer la bon ordre, la salubrité, la SECURITÉ et la tranquillité publiques.
Bien que la police nationale intervienne, Monsieur le maire peut-il garantir qu'au détour d'une rue un policier municipal ne soit pas confronté à un individu déterminé et armé, devra t-il alors attendre l'arrivée des policiers nationaux et assister impuissant à une tuerie éventuelle.
Il est bon de rappeler que les victimes du devoir dans la profession sont tombées alors qu'elles exerçaient des « missions qui, pour le maire, ne nécessitent pas d’avoir le doigt sur la gâchette. »
Telles qu'une surveillance aux abords d'une école, une intervention sur un accident de la circulation et autres missions réputées non dangereuses .
Ce manque de pragmatisme entraînera tôt ou tard un accident de service et les responsabilités seront recherchées à tous les niveaux, l'USPPM y veillera.
Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert

La Voix du Nord a donc fait paraître un article en réponse.

guillemet orange15x15Police municipale à Ronchin: l’Union syndicale professionnelle des policiers municipaux réagit

Dans notre article paru hier au sujet des policiers municipaux de Ronchin, il fallait lire « Monsieur le maire, que comptez-vous faire pour assurer leur sécurité » et non pas « notre sécurité », comme écrit par erreur. Une question posée par l’opposition Ronchin Notre Ville (notre photo) qui avait incité le maire à préciser qu’il n’armerait pas ses agents municipaux.

L’article a fait réagir Jean-Louis Del Pistoia, directeur national de la communication de l’Union syndicale professionnelle des policiers municipaux (USPPM). « Nous pouvons lire les propos de M. Geenens au sujet de la dotation en armement des policiers municipaux, son refus catégorique ne tient pas compte du Code général des collectivités territoriales et du Code de la sécurité intérieure : assurer le bon ordre, la salubrité, la sécurité et la tranquillité publiques », indique le responsable, qui poursuit, dans son mail : « Bien que la police nationale intervienne, Monsieur le maire peut-il garantir qu’au détour d’une rue un policier municipal ne soit pas confronté à un individu déterminé et armé ? Devra-t-il alors attendre l’arrivée des policiers nationaux et assister impuissant à une tuerie éventuelle ? Il est bon de rappeler que les victimes du devoir dans la profession sont tombées alors qu’elles exerçaient des « missions qui, pour le maire, ne nécessitent pas d’avoir le doigt sur la gâchette ».

Thumbnails:
Downloads: 10