Site de l'USPPM

banniere_animee.gif

MARSEILLE - L'U.S.P.P.M S’INTERESSE AU RAPPORT ACCABLANT DE LA COURS DES COMPTES

User Rating:  / 0
PoorBest 

 

A lMarseille Hôtel de Ville 7’heure où l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux conduit des investigations visant à mettre à jour de possibles irrégularités dans la nomination au grade de directeur de police municipale de plusieurs fonctionnaires, se heurtant à des réticences concernant la communication de documents administratifs, que la Cours des Comptes relève dans ce dossier l’absence de création de poste,

cette même Cours dans son rapport pointe du doigt de graves irrégularités dans les recrutements successifs du Directeur Général de la Sécurité, ancien major de la Police Nationale, recruté depuis 2012. Des irrégularités que l’administration ne pouvait ignorer, sa volonté étant d’en faire bénéficier uniquement l’intéressé selon cette même Cours. Des recrutements successifs permettant à l’intéressé d’accéder à une catégorie supérieure, en l’occurrence la catégorie « A « , d’avoir bénéficié par ces moyens à des indices particulièrement significatifs lesquels lui permettront d’accéder à des emplois d’encadrement supérieur !

Un fonctionnaire dont la collectivité semble s’être intéressée à son recrutement depuis 2009 !

Des indices de rémunération dont la Cours indique que ceux-ci étaient parfois supérieurs de 400 points d’indice par rapport à l’emploi de référence occupé !

Plus sérieux la Cours pointe du doigt que l’intéressé parait avoir été rémunéré par la ville de Marseille du 1 février au 1 juillet 2017 sans aucun fondement légal ou contractuel.

Ce rapport pose inéluctablement la question de ce qu’aurait pu être l’action des syndicats représentatifs une fois encore au sein de la collectivité de Marseille face à de tels recrutements opérés sur la base de très nombreuses irrégularités !

En attendant la poursuite de ses investigations au sujet des Directeurs de Police Municipale dont les nominations posent question, dans l’affaire du Directeur Général de la Sécurité le syndicat envisage de saisir le parquet d’un signalement considérant que les éléments retenus dans son rapport par la Cours des comptes pourraient sans présager constituer le délit de concussion prévu à l’article 432-10 qui s’applique selon plusieurs arrêts de la Chambre Criminelle de la Cours de Cassation à la rémunération perçue par les fonctionnaires.

Ni l’administration, ni même celles et ceux qui pourraient avoir bénéficié d’avantages indus ne doivent pas se bercer d’illusions et croire que l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux ou ses représentants pourraient abandonner le combat de guerre lasse ce serait en pure perte.