Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

ANNEMASSE DES TENSIONS ENTRE MAIRE ET POLICE MUNICIPALE l’USPPM et FO DÉNONCENT DES CONDITIONS DE TRAVAIL DEPLORABLES.

User Rating:  / 1
PoorBest 

annemasse« Si par la voix de son adjoint à la sécurité la ville d’Annemasse semble vouloir minimiser la situation et avoir l’outrecuidance de faire peser des menaces sur les agents en brandissant la violation du droit de réserve, l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux entend rappeler à cet élu que les représentants syndicaux disposent de la liberté de s’exprimer dans la presse, qu’une certaine liberté de paroles et vivacité de ton leur est reconnue y compris devant la CEDH (Affaire VELLUTINI/M c/FRANCE), que cette même liberté d’expression est également reconnue aux policiers municipaux au travers du code de déontologie.

A Annemasse comme ailleurs depuis plus de 50 ans l’USPPM assurera la défense des policiers municipaux et n’acceptera aucune menace de potentats locaux quels qu’ils puissent être et quel que puisse être leur rang sur l’échiquier politique.

Nous veillerons à ce que les conditions d’hygiène et de sécurité au travail soient respectées, les Maires au sens de l’article 2-1° du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 en étant comptables. Ce n’est d’ailleurs par la première fois que les syndicats sont intervenus à Annemasse à cet effet.

L’Adjoint à la Sécurité semblant privilégier les menaces au dialogue avec la base, nous invitons nos collègues d’Annemasse à ne pas hésiter un seul instant lorsque leur sécurité ou leur santé au travail leur paraissent menacées d’en faire état à l’employeur public par le biais du registre de sécurité qui se doit d’être mis à leur disposition, de signaler toute anomalie concernant les véhicules de service, la propreté des locaux, les EPI défectueux ou ne correspondant plus aux normes en vigueur etc. d’en informer les membres du CHSCT, le cas échéant exercer leur droit d’alerte.


Le Secrétariat Juridique