Illusionisme

User Rating:  / 0
PoorBest 

Souvenez vous le SNPM-FO, l'USPPM et la CFTC vous invitaient il y a peu à un mouvement suite au véto du Gouvernement de rendre obligatoire le versement à tous les policiers municipaux de la prime spéciale de fonction malgré l'aval fait devant Monsieur Manuel VALLS Ministre de l'Intérieur et devant l'ensemble des orgainsations syndicales représentatives de l'Association des Maires de France, un mouvement qui devait être largement critiqué, qualifié par certaines centrales syndicales de provocation politique à la veille des échéances municipales.
L'USPPM et ses alliés dans ce mouvement s'étant défendus de tout caractère politique de ce mouvement qui n'avait que pour seul et unique but de défendre le pouvoir d'achat des policiers municipaux face aux coupes sombres qui se profilaient à l'horizon, ce que ne pouvaient ingnorer ceux là même qui critiquaient le mouvement, pire ont parfois mis tout en oeuvre pour empêcher la mobilisation et qui le lendemain du mouvement se félicitait de son échec.

Aujourd'hui ces mêmes syndicalistes, qui ne peuvent soutenir sérieusement ne pas savoir ce qui se trame, invitent les 1,8 millions d'agents à participer à une journée d'action le 15 mai selon un communiqué reproduit ci-dessous in extenso dont je vous laissent juge.

"La CGT vent debout contre Manuels Valls. La fédération CGT des services publics a accusé le 09 avril, le Premier Ministre de "déclarer la guerre" à ce secteur. Selon elle, Manuel Valls reprend de "vieilles recettes autéritaires" qui ont fait la preuve de leur inefficacité économique, de leurs effets dévastateurs pour la cohésion sociale et la situation des plus fragiles". Le syndicat appelle quelque 1,8 milllions d'agents à participer, le 15 mai, à une journée d'action avec la CFTC, la FSU, Solidaires, l'Unsa, la CFDT et la FA-FPT " Source Gazette des Communes-14/04/2014-Page 13


La preuve est une fois de plus rapportée que ces organisations sont manifestement au fait des mesures d'austérité qui se profiles à l'horizon, des mesures d'austérité qui seront la conséquence de la réduction drastique de la dotation globale de fonctionnement des communes, et vous appellent ainsi à jouer une représentation de guignol sur le terrain, n'ignorant pas que la messe est dite, protégeant ainsi leurs intérêts à la veille d'éléctions professionnelles vous laissant croire qu'ils agissent et vous défendent !!!

En effet comment ne pas interpréter un tel message alors que ces mêmes organisations syndicales alors qu'il était question de défendre le principe acté du versement obligatoire d'une prime à 18000 fonctionnaires, un avantage auquel il n'aurait pas été possible de toucher, ont tout fait pour dénigrer l'action légitime conduite par des organisations syndicales professionnelles, des organisations syndicales qui quelques semaines après à peine appellent à une mobilisation générale des fonctionnaires contre l'austérité qui ne va pas manquer de les frapper ?

Des syndicats d'ailleurs dont certains ont dévoilé leurs desseins tout récemment, des desseins que vous dénoncent depuis des années l'USPPM, des organisations syndicales qui admettent désormais agir pour des traitements et des régimes indemnitaires uniques, comme si nos contraintes étaient les mêmes que celles qui sont de celles de nos collègues des services techniques, des agents administratifs et autres catégories...une mise à plat dont pourrait bien profiter le gouvernement en raison de la crise pour tailler dans nos régimes indemnitaires, face à des syndicalistes qui n'auront aucune volonté de défendre les avantages acquis mais de défendre le culte du traitement et du régime indemnitaire uniques et vous ferrons prendre des vessies pour des lanternes.

Policiers Municipaux, plus largement fonctionnaires territoriaux ne vous laissez pas berner à la veille des éléctions professionnelles par ces syndicats qui depuis longtemps ont mis de côté leur indépendance, par rapport au pouvoir avec lequel nombre d'entres eux entretiennent des liens particulièrement étroits, des liens si étroits que certains finissent dans les alcoves de ce pouvoir et osent taxer les autres d'organiser des mouvements à caractère politique !!!

 

Souvenez vous le SNPM-FO, l'USPPM et la CFTC vous invitaient il y a peu à un mouvement suite au véto du Gouvernement de rendre obligatoire le versement à tous les policiers municipaux de la prime spéciale de fonction malgré l'aval fait devant Monsieur Manuel VALLS Ministre de l'Intérieur et devant l'ensemble des orgainsations syndicales représentatives de l'Association des Maires de France, un mouvement qui devait être largement critiqué, qualifié par certaines centrales syndicales de provocation politique à la veille des échéances municipales.

L'USPPM et ses alliés dans ce mouvement s'étant défendus de tout caractère politique de ce mouvement qui n'avait que pour seul et unique but de défendre le pouvoir d'achat des policiers municipaux face aux coupes sombres qui se profilaient à l'horizon, ce que ne pouvaient ingnorer ceux là même qui critiquaient le mouvement, pire ont parfois mis tout en oeuvre pour empêcher la mobilisation et qui le lendemain du mouvement se félicitait de son échec.


Aujourd'hui ces mêmes syndicalistes, qui ne peuvent soutenir sérieusement ne pas savoir ce qui se trame, invitent les 1,8 millions d'agents à participer à une journée d'action le 15 mai selon un communiqué reproduit ci-dessous in extenso dont je vous laissent juge.


"La CGCT vent debout contre Manuels Valls. La fédération CGT des services publics a accusé le 09 avril, le Premier Ministre de "délcarer la guerre" à ce secteur.Selon elle, Manuel Vallas reprend de "vieilles recettes autéritaires" qui"ont fait la preuve de leur inefficacité économique, de leurs effets dévastateurs pour la cohésion sociale et la situation des plus fragiles". Le syndicat appelle quelque 1,8 milllions d'agents à participer, le 15 mai, à une journée d'action avec la CFTC, la FSU, Solidaires, l'Unsa, la CFDT et la FA-FPT "Source Gazette des Communes-14/04/2014-Page 13

La preuve est une fois de plus rapportée que ces organisations sont manifestement au fait des mesures d'austérité qui se profiles à l'horizon, des mesures d'austérité qui seront la conséquence de la réduction drastique de la dotation globale de fonctionnement des communes, et vous appellent ainsi à jouer une représentation de guignol sur le terrain, n'ignorant pas que la messe est dite, protégeant ainsi leurs intérêts à la veille d'éléctions professionnelles vous laissant croire qu'ils agissent et vous défendent !!!

En effet comment ne pas interpréter un tel message alors que ces mêmes organisations syndicales alors qu'il était question de défendre le principe acté du versement obligatoire d'une prime à 18000 fonctionnaires, un avantage auquel il n'aurait pas été possible de toucher, ont tout fait pour dénigrer l'action légitime conduite par des organisations syndicales professionnelles, des organisations syndicales qui quelques semaines après à peine appellent à une mobilisation générale des fonctionnaires contre l'austérité qui ne va pas manquer de les frapper ?

Des syndicats d'ailleurs dont certains ont dévoilé leurs desseins tout récemment, des desseins que vous dénoncent depuis des années l'USPPM, des organisations syndicales qui admettent désormais agir pour des traitements et des régimes indemnitaires uniques, comme si nos contraintes étaient les mêmes que celles qui sont de celles de nos collègues des services techniques, des agents administratifs et autres catégories...une mise à plat dont pourrait bien profiter le gouvernement en raison de la crise pour tailler dans nos régimes indemnitaires, face à des syndicalistes qui n'auront aucune volonté de défendre les avantages acquis mais de défendre le culte du traitement et du régime indemnitaire uniques et vous ferrons prendre des vessies pour des lanternes.

Policiers Municipaux, plus largement fonctionnaires territoriaux ne vous laissez pas berner à la veille des éléctions professionnelles par ces syndicats qui depuis longtemps ont mis de côté leur indépendance, par rapport au pouvoir avec lequel nombre d'entres eux entretiennent des liens particulièrement étroits, des liens si étroits que certains finissent dans les alcoves de ce pouvoir et osent taxer les autres d'organiser des mouvements à caractère politique !!!