Nantes refuse d'armer sa PM, réaction de l'USPPM

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Tous les jours les membres de l'USPPM scrutent les articles des dufférents afi de pouvoir réagir au plus vite et ainsi user de son droit de réponse. C'est ainsi que suite à l'article de ouest-france.fr le directeur de la communication Jean Louis DEL PISTOIA a écrit au journal pour les informer de la situation dans laquelle se trouvent certains d'entre nous

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour en ma qualité de directeur national de la communication de l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir à votre article  en effet, il est question de refus d’une élue ( Johanna Rolland) de doter les policiers municipaux de moyens de défense sous prétexte que les missions de ceux-ci sont différentes de celles des policiers nationaux.
Cette position est déplorable car nombre de policiers municipaux sont tombés sous les balles de malfrats et de terroristes sans avoir les moyens de riposter.
Clarissa Jean Philippe (paix à son âme) à Montrouge n’a pas pu tenter de mettre hors d’état de nuire le sinistre Coulibaly qui a pu, quant à lui, poursuivre sa folie meurtrière et faire d’autres victimes innocentes.
La police municipale est chargée selon le Code Général des Collectivités Territoriales (article 2212-2) et le Code de la Sécurité Intérieure (article 511-1) d’assurer le bon ordre, la salubrité, la tranquillité mais également la SECRITE publiques, or comment l’assurer sans en avoir les moyens ?
Faudra t-il doter tous les administrés de gilets pare balles ?
Attend t-on d’un policier qu’il se mette à l’abri dans une situation où il doit assurer la protection de ceux-ci  et qu’il assiste impuissant à une tuerie ?
Dans le cas où un policier municipal verrait son intégrité physique menacée ou pire, les responsabilités de cette élue seront recherchées et engagées car elle aura failli a son devoir de s’assurer que les agents placés sous son autorité exercent leurs missions en sécurité au regard du Décret n° 2015-161 du 11 février 2015 modifiant le décret n° 85-603 du 10 juin 1985.
L’USPPM y veillera.
Je vous prie d’agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert