Site de l'USPPM

banniere_animee.gif

SANARY et l'armement dans la presse

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Volonté de la mairie de SANARY de ne pas armée la Police Municipal, réaction immédiate du service communication  du syndicat.

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour en ma qualité de directeur national de la communication de l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir à votre article www.ouest-var.net/actualite/sanary-un-no...unicipale-12333.html
En effet quelle ne fut pas ma surprise de lire les propos de Monsieur Ferdinand Bernhard, « Lors des attentats, les policiers municipaux armés sont tous morts ! »
Clarissa Jean Philippe policière municipale de Montrouge ne l’etait pas ! Elle n’a pas pu tenter de mettre hors d’état de nuire le sinistre Coulibaly qui a pu, quant à lui, poursuivre sa folie meurtrière et faire d’autres victimes innocentes. Nombre de policiers municipaux sont tombés sous les balles de malfrats et de terroristes sans avoir les moyens de riposter. La police municipale est chargée selon le Code Général des Collectivités Territoriales (article 2212-2) et le Code de la Sécurité Intérieure (article 511-1) d’assurer le bon ordre, la salubrité, la tranquillité mais également la SECURITE publiques, or comment l’assurer sans en avoir les moyens suffisants ?
Dans le cas où un policier municipal verrait son intégrité physique menacée ou pire, les responsabilités de l’élu employeur seront recherchées et engagées car il aura failli a son devoir de s’assurer que les agents placés sous son autorité exercent leurs missions en toute sécurité au regard du Décret n° 2015-161 du 11 février 2015 modifiant le décret n° 85-603 du 10 juin 1985.
La profession ne veut plus compter ses morts à cause du manque de pragmatisme de certains élus.guillemet orange15x15ouvert