Site de l'USPPM

Banniere_rejoigneznous.gif

L'USPPM saisi l'ensemble des parlementaires sur les modifications de la légitime défense

Note utilisateur:  / 0

L'USPPM a entendu sensibiliser l'ensemble des Députés et des Sénateurs et Présidents de Groupes à l'Assemblée Nationale et au Sénat concernant l'examen en date du 24 janvier par la Commission des Lois du texte visant la modification de l'article 122-5 relatif à la légitime défense, Monsieur le Président du groupe 'Les Républicains' nous fait part le 18 Janvier qu'il avait transmis nos préoccupations à Monsieur Jean François GROSDIDIER en sa qualité de Rapporteur.

clicTélécharger la réponse de Mr RETAILLEAUclic

L'armement des PM hors service

Note utilisateur:  / 0

Chers (e)collègues
L'USPPM ne reste pas les bras croisés et certains politiques prennent en considération nos courriers

"Bonjour Monsieur Del Pistoia,

J’ai bien reçu votre récent courriel par lequel vous me faites part de vos propositions concernant l’armement des policiers municipaux en dehors des heures de service.

Soyez assuré que je prends en compte vos propositions dans le cadre de mon travail parlementaire.

Je tenais également à vous faire savoir que comme Maire de ma ville, j’ai donné tous les moyens à ma police municipale y compris un armement moderne ; et que j’apporte tout mon soutien aux policiers municipaux bras actifs des Maires pour assurer la sécurité et la tranquillité publiques.

Bien cordialement.

Jean-Luc REITZER

Député du Haut-Rhin"

clicTélécharger le courrier par lequel les députés ont été saisisclic

 

Le syndicat saisi le défenseur des droits

Note utilisateur:  / 2

Le directeur de la communication de l'USPPM a saisi le défenseur des droits concernant les abattages rituels sur l'ile de la Réunion. Si les abattages lors des fêtes musulmanes sont bien réglementés et encadrés, le cas des abattages lors des fêtes tamoules en l'honneur de la déesse KARLY il n'en est pas de même.

Se pose un grave problème de salubrité dans les rues des villes réunionnaises ou le sang des animaux coule à même les trottoirs.sacrifice chevre

Télécharger le courrier de l'USPPM

Rennes, aucune arme .... Réaction

Note utilisateur:  / 0

Réaction de l'USPPM concernant le refus d'armement de la PM de RENNES par Madame le Maire.

Nous profitons de cette occasion pour vous rappeler que l'Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux a mis en place depuis déjà de nombreuses années le Pack USPPM "Armement Pour Tous". Il devrait vous permettre de mettre en face de leurs responsabilités les élus sur le plan des moyens de protection et de défense qui vous sont ou non attribués en s'appuyant sur la règlementation.

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour en ma qualité de directeur national de la communication de l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir à votre article et poser la question suivante question : la police municipale a pour vocation selon les Code Général des Collectivités Territoriales (article 2212-2) et l Code de la Sécurité Intérieure (article 511-1) d’assurer le bon ordre, la salubrité, la tranquillité mais également la SECURITE publiques, or comment l’assurer la sécurité d’autrui sans en avoir les moyens suffisants ?
Les administrés paient au travers des impots locaux cette sécurité qu’ils n’ont pas.
Faudra t-il une nouvelle victime du devoir pour faire changer d ‘avis cet élu

Clarissa Jean Philippe policière municipale de Montrouge n’etait pas armée, elle n’a pas pu tenter de mettre hors d’état de nuire le sinistre Coulibaly qui a pu, quant à lui, poursuivre sa folie meurtrière et faire d’autres victimes innocentes.

Dans le cas où un policier municipal verrait son intégrité physique menacée ou pire, les responsabilités seront recherchées et engagées car n’oublions pas que le maire doit s’assurer que les agents placés sous son autorité exercent leurs missions en toute sécurité au regard du Décret n° 2015-161 du 11 février 2015 modifiant le décret n° 85-603 du 10 juin 1985.
La profession ne veut plus compter ses morts à cause du manque de pragmatisme de certains élus.

Je vous prie d’agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert

Grigny, création d'une PM

Note utilisateur:  / 0

Réaction du Jean Louis DEL PISTOIA concernant l'article du journal Leparisien" sur la création d'une police municipale à GRIGNY

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour
En ma qualité de directeur national de la communication de l'Union Syndicale Professionnelle des policiers Municipaux , je souhaiterais réagir à votre article votre article..., en effet il est question de créer un service de police municipale dont les effectifs n'auraient pas les moyens d'assurer la sécurité d'autrui ni la leur, dans un contexte de violence avérée, cette position de ne pas doter les policiers municipaux de moyens de défense est la démonstration du peu de considération qu'on leur apporte car selon le Code Général des Collectivité Territoriale et la Code de la Sécurité Intérieure ceux ci ont en outre pour missions d'assurer la SECURITE publique, ce manque de pragmatisme risque d'envoyer l'élu employeur devant un juge dans le cas où un agent voyait son intégrité physique altérée au cours d'une mission,en effet le Décret n°82-453 du 28 mai 1982 relatif à l'hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu'à la prévention médicale dans la fonction publique Version consolidée au 02 décembre 2016 précise que le maire doit s'assurer que les agents placés sous sa responsabilité doivent assurer toutes leurs missions en sécurité.
En tout état de cause l'USPPM y veillera.
Je vous prie d'agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert

Donges Le maire n'armera pas ses policiers municipaux

Note utilisateur:  / 0

Rréaction à  la presse suite à une article sur la police municipale de DONGES.

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour
en ma qualité de directeur national de la communication de l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir à votre article www.lechodelapresquile.fr/2016/11/23/sec...oliciers-municipaux/
et poser une question : la police municipale a pour vocation selon les Code Général des Collectivités Territoriales (article 2212-2) et l Code de la Sécurité Intérieure (article 511-1) d’assurer le bon ordre, la salubrité, la tranquillité mais également la SECURITE publiques, or comment l'assurer la sécurité d’autrui sans en avoir les moyens suffisants ?
Les administrés paient au travers des impots locaux cette sécurité qu’ils n’ont pas.
Certes les agents sont protegés mais nombre de policiers municipaux sont tombés sous les balles de malfrats et de terroristes sans avoir les moyens de riposter, et ils ne peuvent donc pas assurer la sécurité publique.
Clarissa Jean Philippe policière municipale de Montrouge n’etait pas armée, elle n’a pas pu tenter de mettre hors d’état de nuire le sinistre Coulibaly qui a pu, quant à lui, poursuivre sa folie meurtrière et faire d’autres victimes innocentes.
Dans le cas où un policier municipal verrait son intégrité physique menacée ou pire, les responsabilités seront recherchées et engagées car n’oublions pas que le maire doit s’assurer que les agents placés sous son autorité exercent leurs missions en toute sécurité au regard du Décret n° 2015-161 du 11 février 2015 modifiant le décret n° 85-603 du 10 juin 1985.
La profession ne veut plus compter ses morts à cause du manque de pragmatisme de certains élus.

Je vous prie d’agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert

A Poitiers, pas armée mais renforcée

Note utilisateur:  / 0

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour en ma qualité de directeur national de la communication de l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir à votre article www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actua...is-renforcee-2914497
et poser une question : la police municipale a pour vocation selon les Code Général des Collectivités Territoriales (article 2212-2) et l Code de la Sécurité Intérieure (article 511-1) d’assurer le bon ordre, la salubrité, la tranquillité mais également la SECURITE publiques, or comment l’assurer la sécurité d’autrui sans en avoir les moyens suffisants ?
Les administrés paient au travers des impots locaux cette sécurité qu’ils n’ont pas.
Certes les agents sont protegés mais nombre de policiers municipaux sont tombés sous les balles de malfrats et de terroristes sans avoir les moyens de riposter, et ils ne peuvent donc pas assurer la sécurité publique.
Il est bon de préciser qu’à contrario les ASVP ne sont pas chargés d’assurer la sécurité publique, leur statut ne figurant pas dans le Code Général des Collectivités Territoriales,ni dans le Code de la Sécurité Interieure.
Clarissa Jean Philippe policière municipale de Montrouge n’etait pas armée, elle n’a pas pu tenter de mettre hors d’état de nuire le sinistre Coulibaly qui a pu, quant à lui, poursuivre sa folie meurtrière et faire d’autres victimes innocentes.

Dans le cas où un policier municipal verrait son intégrité physique menacée ou pire, les responsabilités seront recherchées et engagées car n’oublions pas que le maire doit s’assurer que les agents placés sous son autorité exercent leurs missions en toute sécurité au regard du Décret n° 2015-161 du 11 février 2015 modifiant le décret n° 85-603 du 10 juin 1985.
La profession ne veut plus compter ses morts à cause du manque de pragmatisme de certains élus.

Je vous prie d’agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert

Rennes, des renforts mais toujours pas d'armes

Note utilisateur:  / 0

Encore des arguments bien légers contre l'armement de la police municipale, une réaction s'imposait.

guillemet orange15x15Madame Monsieur bonjour en ma qualité de directeur national de la communication de l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux, je souhaiterais réagir à votre article www.20minutes.fr/rennes/1961759-20161115...ts-police-municipale
et à ceci en particulier « La police municipale n’a pas vocation à se substituer à la police municipale. Ils assurent des missions de tranquillité publique, de proximité, d’îlotage et non de maintien de l’ordre. L’armement n’est donc pas une réponse, d’autant que cela ne dissuade pas les faits de délinquance », assure la maire de Rennes.
Il est choquant de lire de tels propos, cette élue ne semble pas connaître le Code Général des Collectivités Territoriales (article 2212-2) et le Code de la Sécurité Intérieure (article 511-1) car la police municipale est chargée d’assurer le bon ordre, la salubrité, la tranquillité mais également la SECURITE publiques, or comment l’assurer sans en avoir les moyens suffisants ?
Nombre de policiers municipaux sont tombés sous les balles de malfrats et de terroristes sans avoir les moyens de riposter, et il ne s’agissait pas pour eux d’assurer des missions de maintien de l’ordre mais plutôt de proximité

Clarissa Jean Philippe policière municipale de Montrouge n’etait pas armée, elle n’a pas pu tenter de mettre hors d’état de nuire le sinistre Coulibaly qui a pu, quant à lui, poursuivre sa folie meurtrière et faire d’autres victimes innocentes.

Dans le cas où un policier municipal verrait son intégrité physique menacée ou pire, les responsabilités seront recherchées et engagées car n’oublions pas que le (la) maire doit s’assurer que les agents placés sous son autorité exercent leurs missions en toute sécurité au regard du Décret n° 2015-161 du 11 février 2015 modifiant le décret n° 85-603 du 10 juin 1985.

Je vous prie d’agréer Madame Monsieur mes salutations distinguéesguillemet orange15x15ouvert