Site de l'USPPM

banniereusppmrevue.gif

La PSQ , les PM y seront associés ...

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans un article paru sur média 20minutes.fr on peut y lire:

Logo 20 Minutesguillemet orange15x15Gérard Collomb souhaite aussi, dans le cadre de la création de la PSQ, la mise en œuvre d’un « continuum de sécurité » entre les « forces de sécurité nationale, municipales et les agences de sécurité privée », avait-il indiqué dans une interview accordée à la Gazette des communes. Il s’agit en particulier de définir enfin précisément le rôle des policiers municipaux, dont les missions diffèrent d’une ville à l’autre, selon les intentions des maires. Les policiers municipaux, consultés eux aussi, ont bien l’intention de prendre part à ce projet, comme l’explique à 20 Minutes Fabien Golfier, secrétaire national du syndicat FA-FPT police municipale. Selon ce syndicaliste, plutôt que « de créer des postes pour les affecter à la PSQ alors que nous sommes en déficit », l’Etat ferait mieux de renforcer les polices municipales dans les communes qui en possèdent. « On ne demande pas des prérogatives supplémentaires mais des outils, notamment juridiques, qui nous permettent de faire notre travail actuel correctement  », comme un accès direct au Fichier des personnes recherchées (FPR) et au Fichier des objets et des véhicules signalés (FOVeS), explique-il à 20 Minutes. Le ministère doit rendre ses conclusions dans les prochains jours.guillemet orange15x15ouvert

 

Il y a encore quelques jours certains reçus en Préfecture se félicitaient  de notre implication à la PSQ, projet dans lequel Etat et Maires nos employeurs publics, parfois d'ailleurs Sénateurs et Députés (AMF) sont complices, alors qu'ils ne cessent de se renvoyer la balle au sujet de notre volet social, sans avoir jugé utile de faire un préalable à cette implication  l'ouverture de négociations concernant nos traitements. Des traitements qui n'ont bénéficié que de petits tripatouillages depuis 1999 sans aucune revalorisation SIGNIFICATIVE.

La différence de traitement entre un Gardien de la Paix et un PM étant de plus de 300 euros en début de carrière. Mais à force d'afficher à chaque sortie de réunion des satisfécits,  dire à l'envie qu'il est préférable d'accepter les contraintes et que le social sera pour demain , il ne faut pas en être surpris outre mesure. Seuls demain resteront sur le terrain de la PSQ les policiers municipaux. Nos collègues PN et GN bien vite rattrapés par les procédures et autres missions disparaitront.

Quant à nos employeurs publics sans doute vont-ils oeuvrer pour obtenir la participation de l'Etat au fonctionnement des polices municipales sans qu'une telle partcipation ait le moindre impact sur nos traitements, alors que l'Etat et les maires ont un intérêt commun sur le plan POLITIQUE sur un sujet aussi sensible que la sécurité . Des politiques de tous bords confondus faisant preuve preuve soudain d'un intérêt jamais égalé sur un projet tel que la PSQ qui se doit de réussir. Pour cela ils sont prêts à vous donner des pouvoirs car il faudra bien que vous soyez en capacité seuls sur le terrain d'agir efficacement et  ainsi légitimer le dispositif aux yeux de leurs administrés pour les maires et des citoyens pour l'Etat...Cherchez à qui profite le crime !!!

 

Vous avez pu donc juger de ce que demandent les réprésentatifs pour les policiers municipaux...RIEN sur le VOLET SOCIAL..... N'oubliez pas de penser a leur régler vos cotisations en Janvier 2018, l'année de plus de contraintes, de toujours plus d'exposition aux risques pour les policiers municipaux pour pas un kopec de plus, même peut-être moins avec la PPCR, l'augmentation de la CSG et les 3 jours de carence et peut-être le RIFSEEP dispositif auquel nous pourrions bien demain être intégrés...Adhérez ne perdez pas de temps demain vous n'aurez plus les moyens de le faire.

 

PSQ... 2018 LA POLICE MUNICIPALE CEDEE POUR PAS UN CENT DE PLUS A LA COMPLICITE DE L'ETAT ET DES MAIRES AVEC LA BENEDICTION DES REPRESENTATIFS. LES ENFOIRES NE SONT PAS QUE SUR LA SCENE DES RESTAURANTS DU COEURS.